mis à jour le

Afrique du Sud: le ministre de l'Intérieur, englué dans un scandale

Le ministre sud-africain de l'Intérieur, Malusi Gigaba, qui était la cible de tentatives d'extorsion après le vol d'une vidéo à caractère sexuel le concernant, a démissionné de ses fonctions, a annoncé mardi la présidence sud-africaine.

Le chef de l'Etat, Cyril Ramaphosa, a indiqué avoir reçu la lettre de démission de Malusi Gigaba, un allié proche de l'ancien président Jacob Zuma, et l'avoir acceptée, dans un communiqué.

Dans ce courrier, le ministre de l'Intérieur justifiait son départ au nom de "l'intérêt national" et de celui du parti, et pour "soulager le président d'une pression inutile".

Malusi Gigaba avait été mis en cause en octobre par la médiatrice nationale, Busisiwe Mkhwebane, qui avait recommandé au chef de l'Etat de prendre des "sanctions" contre le ministre, "pour avoir menti sous serment devant un tribunal".

Elle faisait référence au témoignage que Malusi Gigaba avait donné lors d'un procès en 2017 impliquant la puissante famille Oppenheimer.

Malusi Gigaba, qui a été ministre des Finances de mars 2017 à février 2018, date à laquelle il a obtenu le portefeuille de l'Intérieur, avait reconnu fin octobre qu'il avait été en 2017 la cible de tentatives d'extorsion après le vol d'une vidéo à caractère sexuel le concernant à la suite du piratage de son téléphone.

La vidéo était disponible sur le site de partage de vidéos pornographiques en ligne PornHub.

Il avait exclu début novembre de démissionner, assurant avoir signalé l'affaire aux forces de l'ordre et aux services de renseignement et soulignant qu'il avait "toujours refusé de considérer" de céder au chantage.

AFP

Ses derniers articles: Du Soudan  Au Soudan, la destitution de Béchir libère la créativité des graffeurs  Le Mozambique sous la menace d'un nouveau cyclone 

Afrique

AFP

Le bilan des intempéries en Afrique du Sud s'alourdit

Le bilan des intempéries en Afrique du Sud s'alourdit

AFP

Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place

Afrique du Sud: 51 morts dans des inondations, le président Ramaphosa sur place

AFP

L'apartheid, près d'un demi-siècle de ségrégation légale en Afrique du Sud

L'apartheid, près d'un demi-siècle de ségrégation légale en Afrique du Sud

ministre

AFP

Mali: démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (officiel)

Mali: démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga (officiel)

AFP

Guinée équatoriale: le ministre de l'Economie limogé pour "irrégularités"

Guinée équatoriale: le ministre de l'Economie limogé pour "irrégularités"

AFP

Macky Sall va diriger le Sénégal en se passant de Premier ministre

Macky Sall va diriger le Sénégal en se passant de Premier ministre

scandale

AFP

Afrique du Sud: l'opposition radicale nie être impliquée dans un scandale bancaire

Afrique du Sud: l'opposition radicale nie être impliquée dans un scandale bancaire

AFP

Soudan du Sud: des crédits pour des voitures de députés font scandale

Soudan du Sud: des crédits pour des voitures de députés font scandale

AFP

Le président du Malawi brigue un nouveau mandat malgré un scandale de corruption

Le président du Malawi brigue un nouveau mandat malgré un scandale de corruption