mis à jour le

RDC: 6 morts dans des attaques attribuées aux rebelles ougandais

Six civils ont été tués dans deux attaques nocturnes attribuées aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) à Benij, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon les autorités locales et des témoins.

Les rebelles ADF "ont fait une incursion dans la nuit de samedi à dimanche" à Beni et "tué cinq civils, blessé trois personnes et pillé des boutiques et des habitations", a déclaré à l'AFP Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni (Nord-Kivu).

Au cours d'une autre attaque menée par les mêmes rebelles dans un autre quartier de Beni, "une femme a été tuée à la mâchette et cinq personnes ont été enlevées dont quatre enfants, trois maisons incendiées et une voiture", a déclaré à l'AFP Kizito Bin Hangi, président de la société civile de la ville de Beni.

Des jeunes ont barricadé un axe routier près de des zones attaquées. Un photographe de l'AFP a entendu des tirs pour disperser les manifestants qui ont bloqué cette route.

"Les ADF nous ont attaqués simultanément à Mayi-Moya et Beni. Les militaires sont à leur poursuite après avoir repoussé l'attaque", a déclaré le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans la région.

"Nous pensions que les militaires avaient mis une ceinture autour de la ville pour la sécuriser mais rien n'est fait. C'est vraiment déplorable de laisser la ville sans défense", a protesté M. Kizito.

"Nous avons fui en brousse nuitamment", a déclaré de son côté à l'AFP un directeur d'école.

Les ADF sont tenus pour responsables du massacre de 700 civils dans la région de Beni depuis le 2 octobre 2014 et de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens en décembre 2017.

Ce groupe de rebelles ougandais musulmans s'est replié dans les années 1990 dans l'est de la RDC, pour continuer leur combat contre le régime du président Yoweri Museveni. Les ADF ne revendiquent pas leurs actions.

Ces attaques surviennent à moins de deux mois des élections en RDC prévues le 23 décembre sur fond de tensions politique et sécuritaire.

AFP

Ses derniers articles: CAN-2019: la Tunisie bousculée par l'Angola  Etranglé financièrement, le Zimbabwe interdit les transactions en devises étrangères  CAN-2019: la Côte d'Ivoire assure l'essentiel 

attaques

AFP

Centre du Mali: une vingtaine, voire une quarantaine de morts, dans de nouvelles attaques

Centre du Mali: une vingtaine, voire une quarantaine de morts, dans de nouvelles attaques

AFP

Le Cameroun pleure 37 morts après une des attaques les plus meurtrières de Boko Haram

Le Cameroun pleure 37 morts après une des attaques les plus meurtrières de Boko Haram

AFP

Nigeria: au moins 43 morts dans des attaques de bandits dans le Nord

Nigeria: au moins 43 morts dans des attaques de bandits dans le Nord

morts

AFP

Attaque au Mali: 41 morts selon l'ONU, renforts de l'armée

Attaque au Mali: 41 morts selon l'ONU, renforts de l'armée

AFP

Nigeria: une trentaine de morts dans un attentat de Boko Haram

Nigeria: une trentaine de morts dans un attentat de Boko Haram

AFP

Somalie: au moins huit morts dans une explosion

Somalie: au moins huit morts dans une explosion

rebelles

AFP

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

Centrafrique: des chefs rebelles nommés "conseillers militaires"

AFP

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

L'Ethiopie annonce qu'un millier de rebelles oromo ont déposé les armes

AFP

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés

Manifestations au Soudan: un leader de l'opposition, des rebelles arrêtés