mis à jour le

RDC: 6 morts dans des attaques attribuées aux rebelles ougandais

Six civils ont été tués dans deux attaques nocturnes attribuées aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) à Benij, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon les autorités locales et des témoins.

Les rebelles ADF "ont fait une incursion dans la nuit de samedi à dimanche" à Beni et "tué cinq civils, blessé trois personnes et pillé des boutiques et des habitations", a déclaré à l'AFP Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni (Nord-Kivu).

Au cours d'une autre attaque menée par les mêmes rebelles dans un autre quartier de Beni, "une femme a été tuée à la mâchette et cinq personnes ont été enlevées dont quatre enfants, trois maisons incendiées et une voiture", a déclaré à l'AFP Kizito Bin Hangi, président de la société civile de la ville de Beni.

Des jeunes ont barricadé un axe routier près de des zones attaquées. Un photographe de l'AFP a entendu des tirs pour disperser les manifestants qui ont bloqué cette route.

"Les ADF nous ont attaqués simultanément à Mayi-Moya et Beni. Les militaires sont à leur poursuite après avoir repoussé l'attaque", a déclaré le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l'armée dans la région.

"Nous pensions que les militaires avaient mis une ceinture autour de la ville pour la sécuriser mais rien n'est fait. C'est vraiment déplorable de laisser la ville sans défense", a protesté M. Kizito.

"Nous avons fui en brousse nuitamment", a déclaré de son côté à l'AFP un directeur d'école.

Les ADF sont tenus pour responsables du massacre de 700 civils dans la région de Beni depuis le 2 octobre 2014 et de la mort de 15 Casques bleus tanzaniens en décembre 2017.

Ce groupe de rebelles ougandais musulmans s'est replié dans les années 1990 dans l'est de la RDC, pour continuer leur combat contre le régime du président Yoweri Museveni. Les ADF ne revendiquent pas leurs actions.

Ces attaques surviennent à moins de deux mois des élections en RDC prévues le 23 décembre sur fond de tensions politique et sécuritaire.

AFP

Ses derniers articles: BAD: la réélection attendue du président Adesina fragilisée par Washington  L'Egypte se dirige vers une "catastrophe sanitaire", selon le syndicat des médecins  Burundi: Ndayishimiye, un homme du sérail plus ouvert que son mentor 

attaques

AFP

Le Mozambique attribue les attaques dans le nord

Le Mozambique attribue les attaques dans le nord

AFP

RDC: 25 personnes tuées dans deux attaques dans des provinces instables de l'Est

RDC: 25 personnes tuées dans deux attaques dans des provinces instables de l'Est

AFP

Burkina: nouvelles violences anti-Peul dans le sillage des attaques jihadistes

Burkina: nouvelles violences anti-Peul dans le sillage des attaques jihadistes

morts

AFP

Afrique du Sud: des projections anticipent un million de cas et 40.000 morts du Covid-19

Afrique du Sud: des projections anticipent un million de cas et 40.000 morts du Covid-19

AFP

Burkina: sept morts dont deux soldats lors d'une attaque dans le nord

Burkina: sept morts dont deux soldats lors d'une attaque dans le nord

AFP

Libye: 15 morts en 48 heures dans des tirs de roquettes sur Tripoli (ministère)

Libye: 15 morts en 48 heures dans des tirs de roquettes sur Tripoli (ministère)

rebelles

AFP

Le régime et les rebelles syriens se battent désormais, aussi, en Libye

Le régime et les rebelles syriens se battent désormais, aussi, en Libye

AFP

Soudan du Sud: les rebelles rejettent la proposition du président Kiir

Soudan du Sud: les rebelles rejettent la proposition du président Kiir

AFP

Soudan: les rebelles demandent un délai pour un accord de paix avec Khartoum

Soudan: les rebelles demandent un délai pour un accord de paix avec Khartoum