SlateAfrique

mis à jour le

Ces narcotrafiquants qui ont du haschich plein les fesses

A l'instar des pommes de cannabis, les trafiquants redoublent d’imagination pour faire transiter le haschich.

Ces derniers ont tout simplement caché la marchandise dans une partie de leur corps. Et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de leur postérieur, explique le site d’information en ligne Emarrakech.

L’organisation fonctionnait comme une agence de recrutement, rapporte ABC

«Quasiment une centaine de passeurs venaient chaque mois pour délivrer la drogue et se faire rémunérer pour le service», explique le quotidien espagnol.

La drogue partait du Maroc, direction Séville, capitale andalouse.

Le 7 juillet, la police nationale espagnole a démasqué ce réseau particulier. Au total, vingt personnes, dont 19 sont marocaines, ont été arrêtées.

«2.000 glandes de haschich ont été interceptées», précise la police au quotidien espagnol conservateur ABC Sevilla.

Ces «glandes» bien cachées auraient permis de faire transiter 4.000 tonnes de cannabis. Et ce, depuis octobre 2011. Si l’on en croit la police, une centaine de personnes auraient assurées ces liaisons.

En dix mois, ces «courriers humains», comme la presse espagnole les appellent, auraient donc transporté 40 kg de «shit» dans les fesses.

Lu sur ABC, Emarrakech

A lire aussi

Tanger et ses mystérieux trafics de cannabis

Maroc- Le cannabis se vend aussi en pommes

A l'ouest, l'économie de la drogue en plein boom