SlateAfrique

mis à jour le

Cameroun - Les pygmées ne sont plus chez eux dans la forêt

Lysette Mendum vit un cauchemar. Elle assiste à l'exploitation de la forêt de Ngoyla-Mintom, dans la région de l'est du Cameroun. Une forêt de 943.000 hectares, dans laquelle Lysette avait toujours vécu.

Cette veuve baka, pense à l’avenir de ses trois enfants dès qu'elle entend les moteurs des bulldozers. 

Aujourd’hui, parce que le gouvernement camerounais veut développer cette région, il a encouragé le déplacement des populations autochtones, les pygmées bakas.

«Les Baka indigènes, historiquement appelés pygmées, sont un groupe ethnique d'environ 35.000 personnes, qui ont traditionnellement vécu dans les forêts du sud-est du Cameroun», explique le site IPS.

La forêt appartient dorénavant à des sociétés minières et d’exploitation forestière. Les pygmées n'y sont plus chez eux. 

«Le gouvernement du Cameroun et certains blancs nous ont déplacés du cœur du bloc forestier de Ngoyla-Mintom et nous ont réinstallés dans ce village. Maintenant, nous allons au fond de la forêt dans la journée et revenons le soir. Nous n’y sommes pas autorisés la nuit», ajoute Lysette.

Le Cameroun compte 22,5 millions d'hectares de forêt et 17,5 millions, soit environ 78 pour cent, sont classés comme forêts productives et seraient attribuées à des sociétés d'exploitation forestière. 

Mais dans les années 2000, le gouvernement a commencé à déplacer les Bakas des forêts productives et a tenté de les intégrer dans la société, tout en les privant de leurs ressources. 

 «Au début, nous pensions que nos gens pourraient bénéficier de toutes ces sociétés qui viennent ici, mais tout ce que nous avons obtenu à la fin a été une interdiction d’aller dans certaines parties de la forêt près du parc national de Boumba Bek», a affirmé Ernest Adjima, président de la Sanguia Bo Buma Dkode, une association baka, qui en bakola, la langue d’origine, signifie «Un seul cœur». 

 Lu sur IPS


A lire aussi

Cameroun: Pygmées en héritage

Au Congo, les pygmées préfèrent accoucher en pleine forêt

Les 10 Camerounais les plus impopulaires