mis à jour le

Gabon: une TV camerounaise ayant annoncé la mort d'Ali Bongo suspendue pour 6 mois

Une télévision privée du Cameroun qui avait annoncé la mort du président gabonais Ali Bongo Ondimba, hospitalisé en Arabie saoudite, a été suspendue pour six mois au Gabon par la Haute autorité de la communication (HAC).

Réunie mardi à Libreville, la HAC a demandé le retrait pour six mois de la télévision privée camerounaise réputée proche du pouvoir Vision 4 des bouquets diffusés au Gabon par les principaux diffuseurs, dont Canal +.

"Inexacte et trompeuse", l'annonce de la mort du président Bongo Ondimba par Vision 4 a porté "atteinte à l'unité nationale, la cohésion sociale et l'ordre public", selon la HAC dans un communiqué.

Le président gabonais, âgé de 59 ans, a été hospitalisé le 24 octobre à Ryad, à la suite d'un "malaise", selon Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, porte-parole de la présidence à Libreville.

"Les médecins qui l'ont consulté ont alors diagnostiqué une fatigue sévère due à une très forte activité ces derniers mois", a déclaré dimanche M. Ngouoni en précisant que les médecins lui ont prescrit un "repos médical".

Il "va mieux et se repose en ce moment-même à l'hôpital" à Ryad, avait-il ajouté.

Le chef de l'Etat gabonais se trouvait en Arabie saoudite pour assister au forum économique Future Investment Initiative (FII).

Le porte-parole de la présidence avait appelé à la "vigilance" contre les "fake-news", après l'annonce dimanche en direct par Vision 4 de la mort du président Bongo Ondimba, sans aucun élément de preuve.

bongo

AFP

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

Un passage éclair d'Ali Bongo au Gabon et toujours des doutes

AFP

Gabon: le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence

Gabon: le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence

AFP

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant Ali Bongo rentré

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant Ali Bongo rentré

mort

AFP

Soudan: des manifestants admettent avoir annoncé par erreur la mort d'un enfant

Soudan: des manifestants admettent avoir annoncé par erreur la mort d'un enfant

AFP

Nouvelles manifestations au Soudan après la mort de trois protestataires

Nouvelles manifestations au Soudan après la mort de trois protestataires

AFP

Guinée équatoriale: un an après la mort d'un militant, son parti déplore l'absence d'enquête

Guinée équatoriale: un an après la mort d'un militant, son parti déplore l'absence d'enquête

TV

AFP

Somaliland: RSF dénonce l'arrestation de journalistes et la suspension de chaînes TV

Somaliland: RSF dénonce l'arrestation de journalistes et la suspension de chaînes TV

AFP

Kenya: arrestation d'un troisième opposant, les TV restent suspendues

Kenya: arrestation d'un troisième opposant, les TV restent suspendues

AFP

Kenya: le bloquage de chaînes de TV a "violé" le droit

Kenya: le bloquage de chaînes de TV a "violé" le droit