SlateAfrique

mis à jour le

Le swahili, une langue qui ouvre les frontières de l'Afrique orientale

Entre l'Ouganda et ses pays voisins, il y a une barrière linguistique qui l'isole quelque peu en Afrique orientale. 

Pour briser cet isolement, l'Ouganda s’est lancé dans l’importation d'un type nouveau: des professeurs de langue swahili venant du Kenya et de Tanzanie.

Le swahili est la lingua franca dans la plupart de l'Afrique orientale, ce qui a certainement eu un effet domino en Ouganda. Pour comparaison, au Kenya et en Tanzanie, plus de 90% de la population parlent le swahili, alors qu’en Ouganda, ils sont moins de 5%. 

La maîtrise du swalhili pourra permettre aux Ougandais de voyager et d'échanger dans la région sans ressentir la barrière de la langue.

«Nous avons des plans pour recruter des enseignants de langue swahili afin qu'ils enseignent en swahili dans les écoles primaires et secondaires du pays», a déclaré le ministre de l'Éducation, Jessica Alupo.

«Nous faisons cela en réponse à la nécessité de s’intégrer aux autres pays de l’Afrique orientale, où le swahili est largement parlé», a-t-il ajouté.

The Africa Report rappelle qu'en Ouganda le swahili est associé à la langue des combattants armés qui s’en prenaient aux civils pendant la guerre. 

Lu sur The Africa Report

A lire aussi

Le swahili, un joyau linguistique

Au Sénégal, le français en perte de vitesse