SlateAfrique

mis à jour le

Albert II, proclamé roi du Maroc!

«Nous sommes dans Tournai. Il y a un monde fou. Notamment, Sa Majesté le Roi, Hassan II!», s’est exclamé Jean-René Godart, un journaliste sportif de France 2.

Commentant l'arrivée du peloton de cyclistes à Tournai lors d’une étape belge du Tour de France, le journaliste a confondu le roi Albert II avec l'ancien roi du Maroc, Hassan II nous apprend RTL.be

Hassan II, père de Mohammed VI, l’actuel souverain chérifien a régné 38 ans sur le Maroc et est décédé en juillet 1999.

«Au-delà de sa dimension sportive, le Tour de France offre une bonne leçon de géographie. Sauf pour ce journaliste sportif qui a confondu les rois du Maroc et de Belgique» commente taquin Afriquinfos.com

La boulette du commentateur sportif est passée totalement inaperçue sur le plateau de France Télévisions, mais n’a pas échappée à ses confrères.

Par la suite, Jean-René Godart a, par deux fois cité le souverain belge en le nommant correctement: «C'est devant Albert II, le roi des Belges que le tour de France est passé ce jour» a-t-il martelé.

«Sans doute le chroniqueur sportif était-il le seul à s'être rendu compte de sa méprise ou alors personne n'avait voulu relever la bourde...» conclut La Capitale.be en ajoutant cette petite pique à l’adresse de leur confrère:

«Allez Jean-René, on en a vu et surtout entendu d'autres et des biens pires. On t'excusera donc ici!»

Il faut cependant dire que le roi des Belges a des attaches presque familiales avec le Maroc où il s’était rendu en voyage officiel accompagné de la reine Paola. 

En 2004, Bachir El Mokhtari, un jeune marocain de 18 ans, est devenu le filleul du Roi Albert II. Septième enfant d’une famille belge d’origine marocaine comptant dix garçons, le jeune homme avait reçu à l’hôtel de ville d’Anvers, des cadeaux du roi et de la commune.

La famille marocaine n’avait jamais fait la demande pour que son enfant ait un parrainage royal, mais une coutume belge veut que le 7ème fils d’une famille soit le filleul du roi.

Le secrétaire du Souverain belge avait été mis au courant par un enseignant de l’école de police où sont inscrits des frères du jeune Bachir.

Lu sur RTL.be, Afriquinfos, La Capitale.be

A lire aussi

In bed with Hassan II

Petite reine au pays des deux roues

En Belgique, un détenu sur dix est marocain