mis à jour le

Petit réfugié ivoirien souriant au photographe, Zwedru, Libéria, 06/04/2011, REUTERS/Handout
Petit réfugié ivoirien souriant au photographe, Zwedru, Libéria, 06/04/2011, REUTERS/Handout

Quand naîtra l'Ivoirien nouveau?

S’il faut constater que la corruption a été érigée en mode de vie dans la société ivoirienne, il faut en retour entamer le processus de déconstruction qui s’impose.

Manger. C’est le verbe préféré des Ivoiriens. Comment le conjugue-t-on? Je mange. Tu manges, je mange aussi. Il mange, je mange aussi. Nous mangeons, vous mangez, je mange aussi. Ils mangent, je mange aussi. Et gare à celui qui voudra empêcher quiconque de manger.

Au village des mangeurs, on fait comme eux

«Tu es venu nous trouver en train de manger. Ou tu t’assieds pour manger avec nous, ou tu t’en vas. Mais si tu veux nous empêcher de manger, là, mon frère, c’est toi-même qui auras cherché palabre.

Ça a toujours été comme ça, ce n’est pas toi qui changeras le pays. Est-ce que tu sais comment les autres mangent là-haut?»

Dans un village où tout le monde marche sur la tête, vouloir marcher sur ses jambes est une grande faute qui peut valoir de lourdes sanctions. Dans une société où le désordre est la règle, vouloir mettre de l’ordre équivaut à s’exposer à de graves ennuis.

Et au nom de l’impérieuse nécessité de manger à tout prix, sans penser à demain, et surtout pas aux générations futures, des entreprises ont été coulées, des déchets apparemment toxiques ont été déversés chez nous, toutes nos forêts ont été saccagées, et celle du Banco qui nous permet de respirer un peu d’air pur dans cette mégalopole polluée qu’est Abidjan, a failli être détruite sous le règne des Refondateurs.

Comment se débarrasser d’habitudes pernicieuses

Notre lagune dont nous étions si fiers est totalement polluée et seul un miracle permettra, peut-être, de la sauver. Y tenons-nous d’ailleurs? Tiens! Que sont devenus les deux bateaux achetés du temps de Laurent Gbagbo pour la désensabler? On commencera, peut-être, à la sauver le jour où un haut fonctionnaire, quelque part, comprendra qu’il aura quelque chose à manger dans l’opération.

La Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara ambitionne de devenir un pays émergent, c’est-à-dire véritablement sur la voie du développement, à l’horizon 2020. Peut-elle le devenir si ne naît pas un nouvel Ivoirien qui aura d’autres rêves que la satisfaction immédiate de ses seuls besoins, au détriment de l’intérêt général?

Après près de vingt ans de gabegie, de corruption généralisée, de dépravation des mœurs, de violence institutionnalisée, d’impunité, d’inversion de toutes les valeurs, la tâche sera rude. Très rude.

Mais, c’est parce que c’est dur qu’il ne faut jamais se décourager et travailler sans relâche à dégrossir la pierre brute que, tous, nous constituons, afin de construire des temples à la vertu.

Restaurer notre moralité

Comment y parvenir lorsque le vice est transformé en valeur de société? Lorsque le sage est traité de fou et le bandit honoré? Lorsque ceux qui prétendent proclamer la parole de Dieu ne sont que de vils brigands qui ont trouvé là un moyen de manger très vite? Qui croire? Qui écouter?

Il faut, peut-être, écouter d’abord sa propre conscience, écouter cette petite voix qui parle à chacun de nous, cette voix que nous sommes seuls à entendre, et qui, si l’on l’écoute attentivement, nous dit ce qu’il est bien de faire et ce qu’il est mal d’accomplir. Notre pays tente de se relever d’une longue crise qui fut, avant tout, morale.

C’est parce que nous avions perdu tous nos repères moraux que nous avons célébré des personnes dont nous savions que les fortunes étaient bâties sur des détournements de fonds, que nous avons accepté que des citoyens de ce pays soient marginalisés, dépouillés de leur identité, de leurs biens, à cause de leurs noms, l’origine de leurs parents, de leurs habillements, que des personnes soient abattues ou brûlées vives dans la rue, que nos enfants soient transformés en tueurs froids, que nos filles se prostituent avant même leur puberté.

Le redressement de notre pays passera par son réarmement moral. C’est la tâche primordiale à laquelle nous devons nous atteler, tous, sans tarder. Il y va de la survie de notre société.

Venance Konan (Fraternité Matin)

A lire aussi

Quelle gestion de l'indemnisation des victimes du Probo Koala?

Le Cameroun champion du monde de la corruption

La corruption, «sport national» en Tunisie?

Sénégal: le lourd héritage que Wade laisse à Sall

Si Wade répond de sa gestion, ça servira d’exemple

Venance Konan

Venance Konan. Ecrivain et journaliste ivoirien. Il a notamment publié le roman Les Prisonniers de la haine.

Ses derniers articles: Les pro-Gbagbo ne démordent pas  Comment en finir avec les prédateurs  Les conditions de l'émergence 

Alassane Ouattara

Election présidentielle

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Cette Côte d'Ivoire qui ne vote pas et rêve d'un retour de Gbagbo

Politique

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Notre résumé de tout ce qu'il faut savoir sur l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire

Big money

Derrière le boom économique ivoirien, tout n'est pas parfait

Derrière le boom économique ivoirien, tout n'est pas parfait

corruption

AFP

Dopage et corruption dans l'athlétisme: 1re incarcération dans l'enquête en France

Dopage et corruption dans l'athlétisme: 1re incarcération dans l'enquête en France

AFP

Afrique du Sud: Zuma veut interdire la sortie d'un rapport sur la corruption

Afrique du Sud: Zuma veut interdire la sortie d'un rapport sur la corruption

AFP

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

Soudan du Sud: un quotidien fermé après la publication d'un rapport sur la corruption

crise ivoirienne

Manœuvres

Le coup de défiance de Michel Gbagbo

Le coup de défiance de Michel Gbagbo

Ajournement

Les atermoiements de la CPI au sujet de Laurent Gbagbo

Les atermoiements de la CPI au sujet de Laurent Gbagbo

Côte d'ivoire

Gbagbo, l'art du LOL

Gbagbo, l'art du LOL