SlateAfrique

mis à jour le

Botswana - Le heavy metal en plein essor (VIDEO)

Vestes en cuir, chapeaux de cow-boys, chaussures à pointes. Gunsmoke, un Botswanais, arbore cet accoutrement avec fierté. Il est «métalleux» —comprenez un fan de heavy metal— et le revendique.

Non, vous ne rêvez pas! Le heavy metal, un genre de musique rock presque psychédélique, est en plein essor au Botswana.

Cela tient un peu du mystère, et pourtant le fait est là. Le Botswana et ses moins de deux millions d'habitants possède l'une des scènes metal les plus importantes et les plus dynamiques d'Afrique.

Une contre-culture qu’a adoptée ce petit pays où la démocratie est la plus stable d’Afrique, rappelle CNN.

En 2008, le photographe sud-africain Frank Marshall accompagne un groupe de metal sud-africain sur une tournée à Gaborone, dans la capitale du Botswana.

Séduit par le phénomène du heavy metal au Botswana, il a l’idée d’exposer en photos cette minorité étonnante.

Visions of Renegades (nom de l’exposition présentée à la galerie Rooke, à Johannesburg, en Afrique du Sud, durant tout le mois de juillet) est, en fait, une étude sociologique sur cette minorité qui se rebelle mais qui prône une attitude responsable voire exemplaire à l'égard des jeunes notamment.

«Il y a une grande camaraderie, une grande amitié et des liens forts entre eux. C’est la première chose que tu remarques en tant qu’étranger à cette culture», a-t-il confié à CNN.

Why Me? Le tube du groupe Wrust, groupe de heavy metal, originaire du Botswana


Lu sur CNN

A lire aussi

Pieter Hugo, le photographe d'une Afrique aux multiples facettes

"L'art contemporain, une notion occidentale?"

De la techno à Brazza

La musique du XXIe siècle sera métissée ou ne sera pas