SlateAfrique

mis à jour le

Burundi - Francine Niyonsaba, la grande révélation africaine du 800 mètres

La jeune burundaise, Francine Niyonsaba, aura surpris tout le monde aux 18èmes Championnats d’Afrique d’athlétisme qui se sont tenus au Bénin du 26 juin au 1er juillet.

Elle a offert à son pays la médaille d’or du 800 mètres le jour même du 50ème anniversaire de l’indépendance du Burundi.

«Je n’ai jamais vu une telle révélation!, s’enthousiasme sur RFI  le journaliste français Yves Pinaud qui a couvert tous les Championnats d’Afrique depuis leur création en 1979.

«Que quelqu’un qui n’était pas répertorié dans l’élite africaine se permette de dominer outrageusement des filles qui avaient déjà couru 800 en moins de deux minutes…»

Francine Niyonsaba représentera ainsi l’Afrique aux Jeux Olympiques de Londres tout comme les champions des autres disciplines. Au grand dam de toutes celles qu’on attendait à cette place, en l’occurrence les Kenyanes et les Ethiopiennes.

La Nouvelle Tribune écrit:

«A l’heure du décompte final, le Kenya totalise vingt sept (27) grelots dont neuf (9) en or. Il est talonné par l’Afrique du Sud qui a raflé vingt quatre (24) médailles dont six (6) en or. Vient ensuite le Nigeria qui s’octroie vingt un (21) pactoles dont dix en or. L’Algérie et le Maroc s’en sortent avec sept (7) médailles chacun. L’Egypte, la Côte d’Ivoire et le Sénégal rentrent chez eux avec dans leurs bagages chacun six (6) grelots».

Mais de toutes ces médailles, celles qui valent leur pesant sont sans doute celle de Francine Niyonsaba qui n’a encore que 19 ans et celle des Seychelles qui, dans l’histoire des championnats, obtient sa première et unique médaille.

Lu sur RFI, Nouvelle Tribune

A lire aussi 

Pamela Jelimo: la solitude de la coureuse kenyane

Caster Semenya, la revanche d'une femme de fer

Tegla Loroupe, la Kényane qui court contre les préjugés

Pourquoi le drapeau marocain ne flotte plus sur l’athlétisme mondial

Bénin - Les géants de l'athlétisme africain s'échauffent

Kenya - Le coup de poignard du roi du 3.000 mètres steeple Ezekiel Kemboi