SlateAfrique

mis à jour le

Sénégal - L'ex-Première dame Viviane Wade au bout du rouleau

La commission électorale nationale autonome (Cena) du Sénégal s’est déclarée «globalement satisfaite» du peu d’incidents majeurs lors de l’élection législative, dimanche 1er juillet.

Un avis qui oublie le dérapage de l’ancienne première dame,  Viviane Wade.  

Le site d’information Dakaractu relate l’incident. Accompagnée de son époux Abdoulaye Wade, l’ancienne Première dame a perdu son sang-froid.  Et s’est donnée en spectacle.

Aux yeux des électeurs présents, elle a d’abord déchiré le bulletin de vote de la coalition Bokk Guiss Guiss (« vision commune » en wolof), parti de dissidents parlementaires. Ce mouvement politique a talonné le parti d’Abdoulaye Wade, le PDS, lors de ce scrutin qui a vu la victoire du parti de Macky Sall.

Furieuse, Viviane Wade est ensuite sortie du bureau de vote. A un policier qui venait la saluer, l’ancienne première dame sénégalaise a tendu ses poignets, lui signifiant qu’elle était prête à se constituer prisonnière.

Clou du spectacle, Viviane Wade a vivement apostrophé la presse.

Selon Dakaractu.com, elle leur a reproché «de ne pas être toujours claire».

Et a feint la surprise au sujet de la convocation de son fils Karim par la justice. «C’est vous qui me l’apprenez», leur aurait-elle lâché, selon Rewmi.com.

Lu sur Dakaractu.com,Rewmi.com

A lire aussi

Sénagal - Macky Sall ne doit pas enterrer Wade

Sénégal - Le tout sauf Wade se poursuit aux législatives