SlateAfrique

mis à jour le

Quand Ryanair fait chanter le Maroc

La compagnie low-cost irlandaise sort ses griffes.

Dans sa ligne de mire, le Maroc et la décision du royaume chérifien d'obliger les compagnies aériennes à recourir à un monopole concernant la manutention aéroportuaire.

Mécontente, Ryanair a décidé le 28 juin de supprimer certains vols.

A partir d'octobre prochain, plus question d’effectuer un vol entre Londres Stansted et Fès. Même chose pour les liaisons Valence-Marrakech. Les vols à destination d’Oujda seront drastiquement réduits.

Au total, trente-quatre vols seront supprimés.

Selon les dires de la compagnie, le Maroc pourrait perdre jusqu’à 100.000 touristes. Un manque à gagner estimé à 50 millions d'euros pour l’économie marocaine.

De quoi, peut-être, faire réfléchir le royaume chérifien. En 2010, le tourisme représentait 14% du PIB marocain.

Lu sur Demain Online, Libération Maroc, Jeune Afrique

A lire aussi

Les islamistes à l'épreuve du bikini

La nouvelle tunisie rêve d'un autre tourisme