SlateAfrique

mis à jour le

Euro 2012 - Les larmes de Super Mario, le visage triste de l'Italie

Avec un score final de 4 à 0 pour l'Espagne, l'issue de l'Euro 2012 est rude pour les joueurs italiens. Mario Balotelli en prime, dont les larmes n'ont pas échappé à la presse italienne et internationale. 

Le site d'information Vanity Fair est ainsi revenu sur le yeux gonflés et rougis affichés par Super Mario à l'issue de la finale du 1er juillet 2012 à Kiev en Ukraine: 

«L’attaquant de la Squadra Azzurra espérait signer une autre soirée historique, après le doublé contre l’Allemagne. Super Mario n’a certes pas fait partie des pires joueurs présents sur le terrain, et à plusieurs reprises il a donné l’impression de vouloir résoudre la partie tout seul. Sans succès. A la fin des 90 minutes, il a commencé à pleurer. Une réaction plus que compréhensible.»

L'attaquant phare de Manchester City aurait même quitté le terrain à l'issue du match, puis serait revenu. 

Cesare Prandelli, sélectionneur de l'équipe italienne, a bien tenté de consoler son poulain, mais sans y parvenir. Il a d'ailleurs justifié la défaite de son équipe par la mauvaise condition physique des joueurs sur le site Affaritaliani

«C’est une punition sévère, mais on a tout de suite vu que l’Espagne avait plus de fraîcheur physique, car de notre côté nous nous sommes beaucoup dépensés sans avoir eu le temps de récupérer. Et avec tant de joueurs qui n’étaient pas au meilleur de leur forme, il était difficile de prendre l’avantage (…) Peut-être aurions-nous pu reprendre pied au cours du match, mais la blessure de Thiago Motta nous a définitivement mis à terre. Nous n’avions plus de force»

Une défaite d'autant plus cuisante pour l'Italie après la brillante victoire face à l'Allemagne en demi-finale, sur une tête et une frappe puissante de Balotelli.

Face à ce retournement de situation, la presse italienne a toutefois relativement épargné l'attaquant d'origine ghanéenne.

«Après les deux buts contre l’Allemagne, nous avions tous espéré que Mario Balotelli puisse continuer à être l’homme de l'équipe italienne. Même s'il n'a pas marqué contre l’Espagne, l’attaquant de Manchester n’a pas démérité, même si les motifs sont cette fois-ci différents», peut-on lire sur le blog italien CalcioBlog.

Le site TuttoNapoli est de son côté plus critique

«Il a eu peu de balles et n'est pas allé en chercher beaucoup non plus. (…) Comme le reste de l’équipe, il était éteint. Absent en seconde période, il est cette fois-ci le visage triste de l’Italie».

Lu sur VanityFair.itAffaritalianiCalcioBlogTuttoNapoli

A lire aussi

Ces Africains de l'Euro 2012

Mario Balotelli, la résurrection

EURO 2012 - Mario Balotelli érigé en symbole de la nouvelle Italie

EURO 2012 - Mario Balotelli victime d'un nouveau dérapage raciste