SlateAfrique

mis à jour le

Pourquoi 91.000 phoques vont être massacrés en Namibie

Le plus grand massacre animalier d'Afrique se passe en Namibie.

«Le massacre namibien annuel de phoques va recommencer à partir de cette semaine», rapporte le quotidien sud-africain The New Age le 29 juin.

Au vu et au su de tous, ce ne sont pas moins de 91.000 phoques qui vont être tués.

85.000 bébés phoques vont être tués pour leurs fourrures et 6.000 phoques adultes mâles le seront pour leurs organes génitaux à qui l’on prête des vertus aphrodisiaques.

Tout comme les cornes de rhinocéros, les organes génitaux de phoques seront ensuite revendus extrêmement cher sur les marchés asiatiques à des prix très élevés

«Lors de la saison de l’abattage, qui s’etend de Juillet à Novembre, c’est aux premières heures du jour que les phoques sont tués. Les tâches de sang sur les plages et les rochers sont ensuite nettoyées avant l’arrivée des touristes qui viennent pour voir la deuxième plus importante colonie de phoques au monde», note le quotidien.

Pour l'association sud-africaine Seal Alert, qui oeuvre pour la défense de ces animaux, le gouvernement namibien cautionne le massacre.

«Le gouvernement namibien viole deux lois constitutionnelles. L’abattage de phoques est une industrie illégale et non régulé» a déclaré François Hugo, fondateur de Seal Alert.

Et si le gouvernement namibien ferme les yeux c’est avant tout parce que ce commerce est très lucratif. Il a signé en 2009 un contrat de 10 ans avec un entrepreneur turc Hatum Yayuz qui est basé en Australie et possède plusieurs business en Namibie.

Ce contrat stipule que l’entreprise australienne peut tuer 1 million de phoques pour leur fourrure pendant cette période. 

Et comme le signale The New Age, ce chiffre excède la population de phoques dans le pays.

Lu sur The New Age

A lire aussi 

La corne de rhinocéros plus chère que l'or 

Comment sauver les bébés phoques en Namibie 

Cameroun, le nouveau cimetière des élephants