SlateAfrique

mis à jour le

EURO 2012 - Mario Balotelli victime d'un nouveau dérapage raciste

Le jour du quart de finale de l’Euro 2012 entre l'Italie et l'Angleterre, le dessinateur du journal sportif italien La Gazzetta dello sport a décidé de mettre en avant l’attaquant de la Squadra, Mario Balotelli qui joue en club à Manchester City, champion de la Premier League cette année.

Dans une caricature publié dimanche 24 juin, il l’a représenté au sommet de la tour londonienne Big Ben arrêtant une volée de ballons, pour «montrer que Balotelli domine le football anglais», a déclaré le caricaturiste du quotidien Valerio Marini d'après le Huffington Post

Oui, mais l’image rappelle forcement la scène finale du film King-Kong lorsque le gorille gigantesque est perché sur l’Empire State Building de New York.

L’association d’idée est donc malvenue.

Représenter ce joueur noir d’origine ghanéenne en singe a déclenché un tollé dans le pays.

 

Capture d'écran du site de Jean-Marc Morandini

L’association d’idée est donc malvenue.

Représenter ce joueur noir d’origine ghanéenne en singe a déclenché un tollé dans le pays.

D’autant plus que Balotelli a été tout au long de sa carrière victime d’attaques racistes sur les stades. La dernière affaire en date s’est déroulée pendant l’Euro lorsque l’Italie a affronté la Croatie le 14 juin. Des supporters croates lui ont lancé des cris de singes et des peaux de bananes.

«C’est quasiment depuis le départ de l’équipe italienne pour l’euro que la question du racisme se cristallise autour du nom de Balotelli», écrit le quotidien Italien La Repubblica.

Avant le début de l'Euro, le joueur avait d'ailleurs déclaré qu'il quitterait la compétition en cas de racisme.

C’est seulement trois jours plus tard, et après avoir reçu un certain nombre de commentaires de la part de lecteurs mécontents que la Gazzetta dello sport a décidé de réagir:

«Certains de nos lecteurs nous ont fait part de leur mécontentement concernant le dessin de Valerio Marini. Nous reconnaissons qu’il ne s’agit pas de l’une des oeuvres les plus réussies de notre talentueux dessinateur. (…) Mais ceux qui accusent La Gazzetta de racisme font fausse route. Ce journal lutte contre toutes les formes de racisme dans tous les stades et a a condamné les huées et cris de singe dirigés contre Balotelli comme une forme inacceptable d’incivilité», a déclaré le quotidien sportif dans un communiqué d'après le Huffington Post

Le quotidien italien n’a donc pas présenté d’excuses directes.

D’après le Guardian, l’entourage de Balotelli a déclaré être profondément mécontent du dessin qui a été qualifié en privé d’«horrible».  

Quelques jours avant la demi-finale de l’Euro où l’Italie affrontera l’Allemagne, il semble que les joueurs de la Squadra Azzura se seraient bien passés de cette polémique.

Lu sur Gazzetta dello Sport, Huffington Post

A lire aussi 

Ces africains de l'Euro 2012

Mario Balotelli, le bad boy de l'Euro 2012

Mario Balotelli, la dernière chance?