SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - Encore une adolescente forcée d'épouser son violeur

L'affaire n'est pas nouvelle et le cas n'est pas isolé au Maroc. Mais le 27 juin, le site d'information en ligne Yabiladi.com a révélé un nouveau cas d'adolescente marocaine violée, puis fortement pressée d'épouser son bourreau.

«Les faits remontent à février dernier. Hajar est une jeune fille âgée de 14 ans habitant dans le quartier de Sidi Moussa dans la ville de Salé. Un jour elle rencontre un homme vivant dans le quartier qu’elle connait qui lui propose de l’emmener voir ses amies. Cependant, au lieu de l’emmener chez ses amies, le voisin emmène Hajar dans un coin reculé près de la gare de Salé. C’est dans cet endroit lugubre qu’il violera la jeune fille.»

Yabiladi explique qu'à la suite de ce viol, Hajar raconte tout à sa mère, qui décide de porter plainte et de contacter l'Association marocaine des droits humains (AMDH).

L'homme, qui s'est entre temps enfui, est retrouvé par la Police quelques semaines plus tard. Et c'est ici que les choses se compliquent pour la petite Hajar.

En effet, alors que le violeur est sous le coup d'un procès, sa famille fait pression sur les parents de Hajar, pour que le déshonneur ne soit pas jeté sur les deux familles et que l'affaire ne soit pas étalée au grand jour dans les médias.

La solution qu'ils proposent? Que leur fils épouse la petite Hajar.

Mais ce n'est pas tout. La demande de la famille du violeur est appuyée par le cadi (magistrat musulman) du quartier.

Cité par Yabiladi, Abderrahim El Erragbi, membre de l’antenne de l’AMDH de Salé, précise:

«À ce jour malheureusement, on ne sait pas où en est cette affaire. Ce que nous craignons le plus est qu’Hajar soit mariée de force à son violeur et c’est fort possible que cela arrive dans les prochains jours.»

Les parents de Hajar ont depuis coupé tout contact avec l'AMDH... En mars 2012, une jeune fille qui s'était retrouvée exactement dans la même situation que Hajar, et avait été mariée de force à son violeur, avait choisi de mettre fin à ses jours.

Lu sur Yabiladi.com

À lire aussi

Les islamistes veulent enterrer l'affaire Amina el Filali

Maroc: les combats des femmes

Maroc - Le pays où le viol est déguisé en mariage

Maroc, terrain de chasse pour pédotouristes

Najat Anwar, en lutte contre les pédophiles au Maroc