mis à jour le

Des touaregs faisant le signe de paix, Mali, 31 janvier 2012 by Magharebia via flickr
Des touaregs faisant le signe de paix, Mali, 31 janvier 2012 by Magharebia via flickr

Nord-Mali: Le vent de révolte des populations de Gao

Il aura fallu la mort d'un martyr, Idrissa Oumourou, un élu local de Gao, pour soulever un vent de contestations et de révolte de la part de la population de la ville face aux groupes armés. Une autre guerre de libération semble en marche dans le Nord-Mali.

Gao, la capitale temporaire de l’Azawad, du nom de ce territoire transnational revendiqué par les indépendantistes touareg du Nord-Mali, est sous haute tension.

A peine a-t-on fini de pleurer la mort d’Idrissa Oumarou, le conseiller local abattu froidement par des inconnus, le 25 juin 2012, que l’on assiste à une levée de boucliers des populations et à des affrontements entre combattants islamistes du Mujao (Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest) et rebelles du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad).

Des jeunes, visiblement dépités par le comportement des nouveaux maîtres de la localité et du chaos ambiant, ont pris d’assaut les rues de la ville pour manifester leur ras-le-bol face à ce qu’ils considèrent comme un crime politique lâche.

A la précarité des conditions de vie, s’ajoute désormais une grave crise sécuritaire manifestement ourdie par les différents groupes armés qui se livrent depuis peu une guerre de positionnement par populations interposées.

En tout cas, les habitants du Nord-Mali n’entendent pas se laisser conter fleurette, si bien qu’ils n’ont pas hésité à briser la chape de peur qui pesait sur eux pour défier, et ce avec les mains nues, les nouveaux maîtres de la zone.

Preuve si besoin en est encore de l’impossible cohabitation entre les groupes armés et les populations du Nord qui ne demandent que la restauration de l’Etat malien.

Se démarquer des frasques des islamistes

C’est peut-être le début d’une révolte des opprimés qui pourra in fine libérer le Nord-Mali des mains des irrédentistes et des islamistes, étant entendu que la communauté internationale renâcle jusque-là à intervenir militairement.

Ce n’est pas exclu puisque rien ne peut s’opposer à la volonté d’un peuple décidé à prendre son destin en main.

Et pour autant qu’elles veuillent éviter toute récupération de leur lutte, les populations du Nord-Mali, doivent se démarquer des frasques des islamistes du Mujao, qui joue les protecteurs.

C’est du reste une attitude «scélérate» qui crédite l’hypothèse selon laquelle les islamistes ont orchestré le meurtre de l’élu local pour décrédibiliser les rebelles du MNLA qui, de plus en plus, se positionne en un allié incontournable de la communauté internationale pour une sortie de crise au Nord-Mali.

Peut-être, et on l’espère, que cela poussera les responsables du MNLA à diligenter une enquête dans la mesure où le crime a été perpétré dans une ville qu’ils disent contrôler pour en avoir fait une capitale.

Toute chose qui paraîtra pour le moins difficile, puisque les islamistes semblent avoir gagné du terrain à l’issue des affrontements du mercredi 27 juin. En tout cas, pour l’heure, on attend de voir ce que les chefs d’Etat de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) annonceront comme décisions, à l’issue du 41e sommet qui se tient à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire (le 28 juin 2012, Ndlr).

Peut-être que la récente flagellation d’un couple sur la place publique, le lâche assassinat d’un élu local et les affrontements entre groupes armés finiront par attirer la sympathie des têtes couronnées de la sous-région.

Boundi OUOBA (Le Pays)

A lire aussi

Mali: Le double jeu des touareg et des islamistes

Mali: la Cédéao a-t-elle les moyens de sa politique?

Mali: Peut-on encore négocier avec la rébellion touareg?

Mali: De qui se moquent les rebelles islamistes?

Notre dossier Coup d' Etat Mali



Le Pays

Le Pays. Le plus lu des quotidiens du Burkina Faso.

Ses derniers articles: Le cœur de l'Afrique bat déjà au rythme du Brésil  Pourquoi il est difficile de vaincre Ebola  Et si, finalement, c'est ATT qui avait raison? 

Cédéao

AFP

La Cédéao donne son accord de principe pour l'adhésion du Maroc (déclaration finale)

La Cédéao donne son accord de principe pour l'adhésion du Maroc (déclaration finale)

AFP

Le Maroc demande officiellement

Le Maroc demande officiellement

AFP

Gambie: le mandat des troupes de la Cédéao prolongé de trois mois

Gambie: le mandat des troupes de la Cédéao prolongé de trois mois

coup d'Etat Mali

Obstination

Mali: le capitaine Sanogo reste persuadé d'avoir «sauvé» son pays

Mali: le capitaine Sanogo reste persuadé d'avoir «sauvé» son pays

Désarroi

Le Mali, ce vaste champs de ruines

Le Mali, ce vaste champs de ruines

Paroles d'expert

Comment lutter contre le djihad au Mali

Comment lutter contre le djihad au Mali

Gao

AFP

Nord du Mali: premières patrouilles mixtes

Nord du Mali: premières patrouilles mixtes

AFP

Mali: 14 morts au sein d'un groupe pro-gouvernemental

Mali: 14 morts au sein d'un groupe pro-gouvernemental

AFP

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste