mis à jour le

RDC/présidentielle: le candidat pro-Kabila demande

Le candidat désigné par le président Joseph Kabila pour l'élection présidentielle prévue le 23 décembre en République démocratique du Congo a demandé mardi à l'Union européenne la levée des sanctions "humiliantes, dégradantes et disproportionnées" que Bruxelles lui a imposées en compagnie de 14 autres personnalités congolaises.

L'ex-ministre de l'Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, a demandé avec les 14 autres responsables officiels congolais "au Conseil (de l'UE) le respect de leur droit fondamental d'être entendu et la levée des mesures restrictives injustement prises à leur égard" dans un communiqué de leurs deux avocats belges.

Ministre de l'Intérieur entre décembre 2016 et début 2018, M. Ramazani Shadary avait été sanctionné en 2017 pour "violiations des droits de l'homme".

Le ministre de la Communication, Lambert Mende, ou le chef de l'Agence nationale de renseignements (ANR), Kalev Mutondo, entre autres personnalités, ont également été visés par ces sanctions (gel des visas et d'éventuels avoirs en Europe).

Ces sanctions entraînent "un grave préjudice d'image" à des personnes "qui pour certaines sont candidates aux scrutins électoraux majeurs qui se tiendront le 23 décembre", écrivent les deux avocats, Thierry Bontinck et Patrick De Wolf.

M. Ramazani Shadary a été désigné par le président Kabila et sa famille politique élargie au Front commun du Congo (FCC) candidat de la majorité à l'élection présidentielle qui doit se tenir le même jour que les législatives et les provinciales.

"Parallèlement aux demandes d'être entendues et de voir l'ensemble des mesures restrictives levées, les 15 personnalités concernées ont chargé leur avocat de porter cette affaire devant le tribunal de l'Union européenne", ajoutent les deux avocats au barreau de Bruxelles et de Paris.

AFP

Ses derniers articles: RDC: quatre habitants de Goma tués dans des attaques nocturnes  Grève de pêcheurs mauritaniens contre l'interdiction d'employer des étrangers  Algérie: un graphiste met humour et parodies au service de la contestation 

candidat

AFP

Afrique du Sud: Jacob Zuma n'est pas candidat

Afrique du Sud: Jacob Zuma n'est pas candidat

AFP

Tanzanie: le principal candidat d'opposition en 2015 revient dans le camp présidentiel

Tanzanie: le principal candidat d'opposition en 2015 revient dans le camp présidentiel

AFP

Algérie: les étudiants

Algérie: les étudiants

sanctions

AFP

Tunisie: l'UE retire un ex-gendre de Ben Ali de la liste des sanctions

Tunisie: l'UE retire un ex-gendre de Ben Ali de la liste des sanctions

AFP

L'ONU lève les sanctions contre l'Erythrée

L'ONU lève les sanctions contre l'Erythrée

AFP

L'ONU va lever ses sanctions contre l'Erythrée

L'ONU va lever ses sanctions contre l'Erythrée