SlateAfrique

mis à jour le

L'équipe de foot anglaise qui soutient l'investissement en Afrique

L’équipe de football de la Premier League anglaise de Sunderland a signé cette semaine un nouvel accord de partenariat avec l’organisation à but non lucratif Invest in Africa.

Pendant au moins deux saisons, les joueurs des Black Cats arboreront donc le large logo de l’organisation sur leurs maillots qui pourra être vu par les quelques 4,7 millions de téléspectateurs du championnat national anglais rapporte le magazine économique en ligne panafricain, How we made it in Africa. Parmi eux, il y aurait 300 millions d’Africains.

Et si «Invest in Africa» est une organisation à but non lucratif, ce n’est pas pour autant que le marché conclut avec Sunderland a été non lucratif.

Le vice-président du club de football a affirmé que l’accord signé est probablement le plus profitable de l’histoire du club, sans pour autant révéler de chiffres d’après le journal anglais The Independent. Il leur permettra d’envisager l’avenir plus sereinement d’un point de vue financier.

Il faut dire qu’Invest in Africa a avant tout pour but d’encourager le commerce, le business sur le continent. Son travail est un travail de pédagogie pour promouvoir le fait que les opportunités d’investissements sont nombreuses en Afrique.

L’association est principalement fondée par la compagnie pétrolière britannique Tullow Oil qui elle-même exploite de nombreux gisements au Ghana ou en Ouganda.

Avec ce nouveau coup de pub, Invest in Africa espère profiter de la popularité du football sur le continent pour trouver de nouveaux partenaires africains mais aussi occidentaux.

«Le football est une activité majeure en Afrique. Dans chaque village, dans chaque ville, il y a du football. Avoir la marque "Invest in Africa" sur les maillots de Sunderland est un moyen de promouvoir la marque en Afrique notamment. Le football est une industrie globale – c’est une audience importante, en Afrique et à travers le monde», a déclaré le directeur général de Tullow, Aidan Heavey.

Pour l’association, le développement des pays en Afrique se fera surtout grace au secteur privé et non grâce aux aides humanitaires.

Lu sur How we made it in Africa

A lire aussi

Le décollage économique de l’Afrique est une réalité

Pourquoi il faut investir en Afrique

L’Afrique est le continent des opportunités