SlateAfrique

mis à jour le

Vers une grande alliance des terroristes islamistes en Afrique?

Les Etats-Unis craignent que les principales groupes terroristes islamistes sur le continent africain se regroupent pour mieux régner.

C’est lors d’une conférence de presse à Washington que le général Carter Ham, le commandant de la mission Africa Command des Etats-Unis, a exposé ses hypothèses.

«Je dirais que les liens entre Aqmi et Boko Haram sont très probablement les plus inquiétants dans la mesure où les informations que nous avons indiquent qu’ils partageraient des ressources monétaires, s’entraineraient ensemble et s’échangeraient des matériaux explosifs ce qui peut être très dangereux», a-t-il déclaré d'après la BBC.

Le Général Ham commande la mission Africa Command ou Africom des Etats-Unis.

Basé à Berlin, il est en charge de la coordination des activités militaires américaines sur le continent africain. Une centaine d'hommes travaillent sous ses ordres pour effectuer des actions directes au sol allant de l’entrainement des armées africaines à l’envoi de drones pour lutter contre les shebabs en Somalie.

Pour les Etats-Unis, les trois groupes les plus dangereux sont Boko Haram au Nigeria, al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi), qui a trouvé au nord Mali un terrain propice à son développement et enfin les shebabs somaliens.

La probable association de ces trois groupes qui s’entraident sur le terrain fait redouter le pire aux Américains. Mais la coordination d'al-Qaida avec plusieurs groupes djihadistes sur le continent n’est pas une surprise.

Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram avait déjà admis les liens entre son organisation et Aqmi. Des affirmations confirmées par un tout récent rapport de l’ONU qui démontre que les liens entre les deux groupes auraient été tissés en août 2011.

Lu sur BBC 

A lire aussi

Le terrorisme, nouveau prétexte à la torture

Mali : de qui se moquent les rebelles islamistes

Les drônes américains planent en Afrique de l'Est