SlateAfrique

mis à jour le

La presse égyptienne ne fait pas de cadeau aux Frères musulmans

Un article du site égyptien Al-Ahram Online revient sur la manière dont les journaux égyptiens diabolisent la confrérie des Frères musulmans et leur candidat Mohammed Morsi au coude à coude avec Ahmed Chafiq, l'ex-Premier ministre de Moubarak, au second tour de la présidentielle.

Selon plusieurs médias de la presse égyptienne, les Frères musulmans prévoient de plonger le pays dans le chaos si leur candidat n’est pas déclaré vainqueur.

Dans son édition du 21 juin, le journal El-Dostour titre «Le massacre du siècle... En Egypte!» En première page, il évoque une réunion à huis clos entre les dirigeants du parti de la Liberté et de la Justice des Frères musulmans où les cadres auraient évoqué un plan au cas où leur candidat gagne et un autre en cas de défaite.

Si Morsi perd, les Frères musulmans auraient l'intention de mobiliser leurs troupes et de recruter des tireurs d’élite pour semer le chaos. Si il gagne, la confrérie se débarrasserait d’une centaine de personnalités publiques, rapporte Al-Ahram Online, citant le journal El Destour.

Les campagnes médiatiques contre les Frères musulmans ne sont pas des phénomènes nouveaux en Egypte, mais une pratique classique des médias gouvernementaux. Toutefois, à présent, il est remarquable que même certains médias privés se sont joints à l’entreprise de diabolisation du candidat islamiste, observe le site égyptien.

Ce parti pris attire l’attention du site libanais ya Libnan qui observe que la plupart des médias égyptiens présentent les Frères musulmans comme «les pires ennemis de l’Etat».

L’autre épouvantail soulevé par les médias égyptiens est la peur d’une république islamique à l’iranienne avec comme guide suprême, Mohammed Badie, le guide des Frères musulmans.

Lu Al-AhramOnline

A lire aussi

L'Iran aux portes de l'Egypte, votez Ahmed Chafiq! 

Qui sont les Frères musulmans