SlateAfrique

mis à jour le

Algérie - Qui a peur des chrétiens protestants de Mostaganem?

«L'Eglise protestante d’Algérie (EPA) accuse les autorités locales de Mostaganem d’empêcher les protestants de reprendre possession d’une église» rapporte La Croix.

Depuis 1976, le bâtiment était mis gracieusement à disposition du centre de santé de la ville. Malgré la libération des locaux, en janvier 2012, l’EPA ne parvient pas à récupérer son lieu de culte. Le procureur du tribunal de Mostaganem en a décidé autrement, en ordonnant la fermeture des lieux.

Le président de l’EPA, le pasteur Mustapha Krim, qui accuse les autorités de «spoliation», a décidé d’ester en justice. Le ministère algérien des Affaires religieuses a également été saisi de l’affaire.

En décembre 2011, l’Eglise protestante obtenait pourtant un certificat de reconnaissance de l’Etat algérien.  

«Nous avons enfin, formellement, le droit d’exister», déclarait le même président de l’EPA dans La Vie.  

«Avant, nous étions dans une zone grise (...) Les préfets ne pourront plus exiger de façon arbitraire la fermeture des lieux de culte et nous interdire de pratiquer notre foi sous prétexte que nous ne serions pas une Église autorisée.» avait-il déclaré.

«Il est inacceptable qu’à la veille du cinquantenaire de l’indépendance de notre pays on continue à considérer les chrétiens d’Algérie comme des colons», s’est indigné Mustapha Krim sur le site Algérie1.com

«La crainte d’une menace évangélique semble se profiler derrière le refus des autorités locales. Les protestants évangéliques sont notamment accusés d’être prosélytes», avance La Croix.

Un article du quotidien algérien Réflexion explique que les riverains sont contre la réouverture de l’église et que cette affaire «cache un plan d’évangélisation de la société mostaganémoise. Les riverains demandent aux autorités de se décider à réhabiliter le centre de santé ou de le transformer en salle de prières pour les musulmans».

Lu sur La Croix

 

A lire aussi

Le chemin de croix des chrétiens d'Algérie

Le calvaire des Marocains chrétiens

Dieu vit à Kinshasa