SlateAfrique

mis à jour le

Mario Balotelli, le bad boy de l'Euro 2012 (VIDÉOS)

Marquera, marquera pas? Il est en tout cas certain que Mario Balotelli, l'attaquant vedette de la sélection italienne, est attendu au tournant.

Dans un article publié le 14 juin 2012, le site d'information Slate.fr revient sur les désormais célèbres frasques de ce footballeur d'origine ghanéenne d'à peine 21 ans, autour duquel est en train de s'écrire une véritable légende.

«En une année à Manchester City, le jeune prodige italien a déjà inspiré deux chansons», explique Slate.fr.

Il faut dire que le bonhomme aime à se faire remarquer, tant sur le terrain qu'en dehors des stades. Il a par exemple mis le feu à sa maison, un soir à une heure du matin, parce que l'idée lui avait pris de lancer des feux d'artifice... depuis sa salle de bains. Bilan: plusieures centaines de milliers de dollars de réparations.

Mais «Super Mario» se soucie peu de l'argent. Alors qu'il avait cassé la baraque dans un casino mancunien, il a donné environ 1.500 dollars à un SDF qu'il a croisé sur son chemin.

Mais Balotelli peut aussi faire preuve d'une rare bêtise, parfois pour le plus grand plaisir des observateurs, comme en témoigne «son sketch du dossard [qui] n’a rien à envier à Mr Bean», écrit encore Slate.fr:

Problème, Mario Balotelli se prend pour un «Génie», un poids difficile à porter selon lui. Et parfois, ce «Génie» le pousse à la non-chalance. L'exemple le plus proche? Le match de l'Italie contre l'Espagne, en première journée de groupe à l'Euro 2012.

Alors qu'il se trouvait seul face au gardien espagnol, il a trottiné au lieu de tirer ou passer son ballon, laissant tout le luxe aux défenseurs de revenir. Résultat, l'action n'a pas abouti à un but:


À l'été 2011, alors qu'il jouait un match de préparation avec Manchester City, il tente un geste technique, seul devant le but et manque le cadre. Son entraîneur, hors de lui, le sort immédiatement du terrain et «Super Mario» trouve encore le moyen de se plaindre:

Sur le terrain, avec ses coéquipiers, il est une vraie tête de mule, comme ici, où il n'hésite pas à s'emparer des gants de Sergio Aguero pendant que ce dernier fait ses lacets:

Mais au delà de tous ses déboires, le joueur d'origine ghanéenne adopté par des Italiens, est une vraie pépite pétrie de talent. Comme en témoignent de nombreux buts qu'il a marqués. Si son égo n'était pas aussi démesuré, il ferait l'unanimité, et quand il veut, Mario peut. Si l'on s'en tient à cette dernière vidéo, l'équipe d'Italie peut espérer beaucoup de ce joueur.

Et à à 21 ans, il a encore le temps de grandir.

Lu sur Slate.fr

À lire aussi

Notre blog Foot d'Afrique

Mario Balotelli, la dernière chance?

L'Euro et le foot européen, une passion africaine

Ces Africains de l'Euro 2012