mis à jour le

Egypte: décès de l'acteur franco-égyptien Gamil Rateb

L'acteur franco-égyptien Gamil Rateb, qui a été à l'affiche de nombreux films et pièces de théâtre en Egypte et en France, est mort mercredi à l'âge de 92 ans, a annoncé le Syndicat des artistes égyptiens.

L'artiste "est mort dans son lit à son domicile" au Caire, a déclaré à l'AFP l'acteur Sameh el-Seriti, membre de ce syndicat.

"Les funérailles religieuses auront lieu à la mosquée d'Al-Azhar mercredi après-midi", a-t-il ajouté, sans préciser les raisons du décès de M. Rateb.

Né en 1926 dans un famille aisée du Caire, d'un père égyptien et d'une mère française, M. Rateb s'intéresse au théâtre dès l'enfance.

Il fait sa première apparition au cinéma en 1946 dans le film "Ana el-Sharq" (Je suis l'Orient, en français), aux côtés notamment de l'actrice française Claude Godard.

Il se rend ensuite en France, pour poursuivre ses études de droit et rejoindre la Comédie française.

Il apparaît dans plusieurs pièces de théâtre, productions télévisées et films égyptiens et internationaux, dont le plus célèbre est "Lawrence d'Arabie" en 1962.

Neveu de Hoda al-Chaaraoui, une célèbre féministe arabe, M. Rateb prenait régulièrement position pour les libertés individuelles sur les plateaux de talk-shows égyptiens.

En France, il a été fait en 2006 Chevalier de la Légion d'honneur.

AFP

Ses derniers articles: RDC: quatre habitants de Goma tués dans des attaques nocturnes  Grève de pêcheurs mauritaniens contre l'interdiction d'employer des étrangers  Algérie: un graphiste met humour et parodies au service de la contestation 

décès

AFP

La santé publique tunisienne vivement critiquée après le décès de 12 bébés

La santé publique tunisienne vivement critiquée après le décès de 12 bébés

AFP

Tunisie: le ministre de la Santé démissionne après le décès de 11 bébés

Tunisie: le ministre de la Santé démissionne après le décès de 11 bébés

AFP

Algérie: décès du président du Conseil constitutionnel

Algérie: décès du président du Conseil constitutionnel