SlateAfrique

mis à jour le

Soudan - La brigade pyromane de l'armée soudanaise (VIDÉO)

Les faits ne sont pas nouveaux, ils remontent à l'été 2011. Mais le document est précieux par sa rareté, comme l'explique le site de l'hebdomadaire sud-africain Mail & Guardian.Une vidéo, diffusée par l'agence de presse américaine AP, retrouvée sur le téléphone portable d'un soldat soudanais mort, montre une brigade de l'armée soudanaise (SAF), la «Brigade des allumettes», incendiant un village du Soudan du Sud.C'est un citoyen américain vivant dans le Kordofan du sud (près de la frontière entre Soudan et Soudan du Sud), Ryan Boyette, qui a partagé ce film, avec AP, explique Mail & Guardian.Si l'AP n'a pas pu confirmer la date, ni le lieu où ont été filmés ce document, la traduction, fournie par Ryan Boyette et le site d'information soudanais Nuba Reports, ne laisse pas beaucoup de place au doute:«Nos reporters pensent que cette vidéo appartient aux troupes de l'armée soudanaise pour quatre raisons, écrit Nuba Reports:1. Le langage parlé par certains des hommes est l'arabe soudanais, avec un accent de Bagarra (un dialecte spécifique d'une tribu située dans le Kordofan du sud).2. Les hommes sont issus de tribus différentes: Bagarra, Hawazma, Falata et même Nuba, alors que la plupart des milices sont composées d'une seule tribu.3. Les hommes portent un uniforme des forces armées soudanaies, alors que les miliciens portent aussi des tenues civiles.4. Les ordres sont donnés dans un langage typique de l'armée nationale.»Selon Nuba Reports, si la «La brigade des allumettes» appartient bien à la SAF, cela prouverait bien que «ses autorités les plus hautes ont ordonné cette destruction.»Et de continuer:«Nuba Reports a déjà rapporté l'incendie de villages par la SAF, mais c'est la première fois que cela est documenté par une vidéo.»Une pièce de plus qui pourrait bien être versée au dossier de la Cour Pénale Internationale, déjà épais, sur le président soudanais Omar El Béchir. 

Lu sur Nuba Reports et Mail & GuardianÀ lire aussiLe procureur de la CPI aura-t-il le scalp d'Omar El Béchir?Pourquoi ne parle-t-on plus du Darfour? (1/2)Pourquoi ne parle-t-on plus du Darfour? (2/2)La guerre du pétrole soudanais