SlateAfrique

mis à jour le

Qui était vraiment Mohammed Merah?

Le père de Mohammed Merah porte plainte. Son objet? «Meurtre avec circonstances aggravantes».

Cela faisait plusieurs semaines que le père de l’homme qui a tué 7 personnes en mars à Montauban et Toulouse, menaçait de se porter en justice. C’est chose faite depuis que son avocate algérienne, Zahia Mokhtari s’est rendue au palais de Justice de Paris le 11 juin.

Cette plainte vise de manière implicite le chef de la police qui a ordonné de lancer un assaut contre Mohammed Merah, le 22 mars dernier, lorsque celui-ci était retranché dans son appartement toulousain.

Alors que l’enquête menée par trois juges d’instructions du Tribunal de grande instance de Paris est en cours, cette plainte ne vient qu’ajouter aux révélations qui se succèdent ces derniers jours sur le «tueur au scooter».

Tout d’abord, le journal Echorouk, le premier quotidien arabophone algérien dit avoir obtenu en exclusivité deux vidéos du dernier jour de Mohammed Merah.

Filmés avec son propre téléphone portable, les deux enregistrements pourraient confirmer qu’il était en contact avec les services du renseignement français depuis longtemps.

S’adressant au téléphone à une personne nommé Zouhair, Mohammed Merah déclare :

«C’est toi qui m’a mis dans cette histoire et cette galère, rappelle-toi que tu m’as envoyé en Irak, au Pakistan, en Syrie pour aider les musulmans, et après je découvre que tu es à la solde des services français, que t’es un criminel et que tu es un officier des services, sale traître.»

L’intéressé qui serait en fait un capitaine français du nom de Jussayer semble confirmer les dires de Merah :

«Ce qui est passé, c’est arrivé, maintenant il faut que je te sauve la vie, et te sortir de cette affaire, rend toi ou tu me laisses entrer et je récupère tes armes?»

Les deux vidéos sont aussi en possession de l’avocate du père de Mohammed Merah qui les donnera au parquet s'il en fait la demande.

Si les dires de Merah sur l’enregistrement sont vrais et authentifiés par la justice française, ils confirmeront l’information révélée par le Point le 7 juin qui affirmait que Merah travaillait ou avait des liens étroits avec les renseignements généraux français.

Enfin, le journal Le Monde publie aussi le 12 juin, un long portrait de Mohammed Merah s’appuyant sur des centaines de documents tiré du dossier de l’instruction.

On découvre qu’il a eu une enfance plus que troublée, perturbé par l’absence de repère «masculin» dans sa famille —ses parents ont divorcé. Violent envers sa mère, il fait plusieurs séjours dans des foyers avant un séjour en prison à l’âge de 18 ans qui le changera.  C’est après ce passage derrière les barreaux qu’il partira au Pakistan.

Lu sur EchoroukLe PointLe Monde

A lire aussi

Algérie – Mohammed Merah, une sépulture encombrante ?

Algérie – Feu Mohammed Merah, une affaire franco-française?

Jamel Debbouze, «Je les connais les Mohammed Merah»