SlateAfrique

mis à jour le

Tunisie - Les salafistes ont-ils encore frappé?

Dans la nuit du 11 au 12 juin, des salafistes ont attaqué le palais Abdellia de La Marsa, un quartier résidentiel situé à 18 kilomètres au nord-est de Tunis. Quelques heures auparavant, lors de la cérémonie de clôture de l’exposition Le Printemps des arts, «des salafistes avaient été dégagés», fait savoir le site tunisien Business News.

«Ces personnes ont escaladé les murs du palais pour s’y introduire. Une œuvre exposée dans la cour intérieure a été détruite et brûlée dans la rue, à quelques mètres de là, au niveau du rond-point de Marsa-Ville», précise le site tunisien.

Les photos des dégradations diffusées sur le site Tuniscope montre que les casseurs ne se sont pas arrêtés au palais Abdellia. Même la devanture du centre de sécurité nationale figure dans la liste des lieux attaqués.

Des affrontements ont aussi agité la banlieue ouest de Tunis, engendrant la fermeture immédiate des écoles et commerces, a-t-on pu entendre sur les ondes de la radio Mosaïque. Le journaliste est catégorique: il s’agit bien de salafistes. Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir des manifestants avancer en scandant «Dieu est grand» et «Il n'y a de Dieu que Dieu».

 

Une version nuancée par Leena Ben Mhenni, plus connue sous le nom de Tunisian Girl. Elle raconte sa soirée sur le blog Humour Tunisie. Non loin du point névralgique des affrontements, ses amis et elle sont attaqués à coup de jets de pierres. Mais depuis le début de la soirée, la célèbre blogueuse tunisienne ne voit pas de salafistes, mais de jeunes casseurs.

«J'ai mis des statuts et j 'ai tweeté: il n'y a pas de salafistes ... Des gens affirment les avoir vus. C'est là que j'ai décidé de re-sortir malgré le fait que les amis essayaient de m'en dissuader. Comme je suis une tête de mule, j'ai fini par les convaincre de sortir», témoigne Tunisian Girl.

Moins de 24 heures après l’appel du numéro un de la nébuleuse djihadiste al-Qaïda, exhortant les Tunisiens à se soulever pour exiger l’application de la charia, des incidents imputés aux salafistes secouent la Tunisie. Coïncidence?

Entendu sur Radio Mosaïque, Lu sur Blog Humour Tunisie, Business News

 

A lire aussi

Tunisie: Ennahda pas assez islamiste pour al-Qaïda

Qui sont les salafistes?

Ennahda est-il l'allié des salafistes? 

Ces salafistes qui font trembler la Tunisie