SlateAfrique

mis à jour le

Côte d'Ivoire: un ex-ministre de Laurent Gbagbo arrêté au Togo


Moïse Lida Kouassi (C), ex-ministre de la Défense ivoirien, le 7 août 2002 à Abidjan AFP/Archives Issouf Sanogo

Moïse Lida Kouassi, ex-ministre de la Défense de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, a été arrêté mercredi au Togo, où il s'était exilé après la crise politico-militaire ivoirienne de 2010-2011, a annoncé à l'AFP un membre de sa famille.

"Il a été arrêté ce (mercredi) matin vers 10H00 (locales et GMT) à Lomé", a déclaré ce proche qui a dit avoir assisté à la scène, joint par téléphone depuis Abidjan.

"Une vingtaine de gendarmes sont arrivés au domicile de M. Lida Kouassi, sans mandat de perquisition, ils ont fouillé pendant une heure la maison" et "emporté un ordinateur et les téléphones portables", a-t-il poursuivi.

"L'opération était dirigée par un colonel de gendarmerie responsable de l'Agence nationale de renseignements (ANR), les services de renseignements du Togo", selon cette source.

"Conduit dans les locaux de l'ANR, M. Lida Kouassi a été remis aux agents (des services de sécurité) ivoiriens qui ont commencé à l'interroger", a-t-il ajouté.

Moïse Lida Kouassi était arrivé à Lomé avec sa famille juste après la fin, le 11 avril 2011, de la crise née en décembre 2010 du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à la présidentielle de novembre. La crise a fait quelque 3.000 morts.

Mercredi soir, un responsable de la gendarmerie togolaise a confirmé son arrestation.

"Moïse Lida Kouassi a été effectivement interpellé ce jour au Togo, suite à un mandat d'arrêt international lancé contre lui en juin 2011. La procédure suit son cours. A la fin de cette procédure, il sera remis à l'autorité qui a signé ce mandat d'arrêt", a déclaré à l'AFP cette source ayant requis l'anonymat.

Elle a refusé de préciser qui était cette autorité.

Depuis l'arrivée d'Alassane Ouattara au pouvoir à Abidjan en avril 2011, la justice ivoirienne a lancé une série de mandats d'arrêt internationaux contre des figures du régime déchu exilées dans des pays de la région, notamment au Togo et au Ghana. Aucun mandat n'a jusqu'ici été exécuté.

Il n'était pas possible dans l'immédiat de savoir si l'ex-ministre faisait l'objet d'un tel mandat d'arrêt.

Son arrestation a coïncidé avec la visite à Lomé du président ivoirien pour un sommet de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa).

M. Lida Kouassi était ministre de la Défense en septembre 2002, lors du coup d'Etat manqué de rebelles venus du Nord ivoirien contre M. Gbagbo.