SlateAfrique

mis à jour le

L'Ecosse paie pour les dégâts climatiques en Afrique

«L’énorme injustice du changement climatique est que ce sont ceux qui ont fait le moins pour causer le problème –les plus vulnérables des communautés les plus pauvres du mondes qui sont le plus frappés.»

Alex Salmond, le premier ministre écossais a, pour cette raison, annoncé jeudi 31 mai le lancement d’un «fonds écossais pour la justice climatique» doté d’un montant de 3 millions de livres sterling (3,69 millions d’euros environ), rapporte le quotidien écossais The Scotsman.

L’idée du projet? Les conséquences du réchauffement climatique n'étant pas ressenties proportionnellement à l’émission de pollution, cette initiative écossaise entend mieux répartir les fonds pour en minimiser l'impact sur les pays les plus fragiles.

L’ancienne présidente d’Irlande et actuelle Haut-Commissaire des Nations Unies  aux droits de l’homme, Mary Robinson, s’est associée à l’initiative afin d’écrire «un nouveau récit basé sur la justice climatique».

La hausse du nombre et de la violence des sécheresses ou encore des inondations est en ligne de mire du programme. Ces dernières années, de nombreuses régions du monde ont été dévastées par de violents accidents climatiques. L’immense sécheresse en Afrique de l’Est en est le triste exemple.

A hauteur d’un million de dollars par an pendant trois années, le fonds écossais doit promouvoir des projets d'accès à l’eau principalement, au Malawi, en Tanzanie, au Rwanda et en Zambie.

Le montant de l'aide reste faible mais l’initiative d’un fonds pour faire régner la justice climatique, novatrice, pourrait bien inspirer le prochain sommet de la terre Rio +20 qui se tiendra le 22 juin prochain.

«En lançant ce fonds nous sommes parfaitement conscients qu’un pays ne peut gagner la bataille contre le changement climatique tout seul. L’action collective n’est pas une option mais un impératif, et nous devons nous assurer que nos actions et nos messages inciterons les autres à agir», a déclaré le Premier ministre écossais.

Alex Salmond adresse ici un vif appel aux pays du monde pour qu'ils s’entendent une fois pour toute sur le réchauffement climatique, trouvent des solutions et agissent de concert.

Lu sur The Scotsman

A lire aussi

Le déréglement climatique profite à l'Afrique

L’Afrique parie sur l’énergie verte