mis à jour le

Elections en RDC: les Congolais dans l'attente de la liste provisoire des candidats

Les Congolais attendaient vendredi la publication de la liste provisoire des candidats aux élections prévues le 23 décembre en République démocratique du Congo, les yeux tournés vers la commission électorale qui maintenait le suspense.

"Les travaux de délibération pour les candidatures aux législatives nationales et à l'élection présidentielle entamés le lundi 20 août 2018 se sont poursuivis normalement jusque jeudi 23 août 2018 à 23h10", indique un bref communiqué de la commission électorale nationale indépendante (Ceni).

"Cependant, compte tenu du nombre élevé des candidatures aux législatives nationales (15.450), ces travaux vont se poursuivre jusqu'à l'épuisement des dossiers", conclut-elle, sans autre précision.

La presse kinoise battait le compte à rebours vendredi matin. "Liste provisoire des présidentiables : ça passe ou ça casse!", s'exclamait le quotidien le Potentiel, estimant que ces "délibérations à haut risque" sont également un "test de crédibilité pour la Ceni".

La presse relaie des rumeurs sur une éventuelle invalidation de la candidature de deux ténors de l'opposition, l'ex-chef rebelle Jean-Pierre Bemba (MLC) et Félix Tshisekedi (UDPS).

"La Céni sous haute surveillance de l'UDPS et du MLC", titrait le quotidien le Phare, tandis que le tri-hebdomadaire Africa News assurait: "Félix (Tshisekedi), Bemba, Shadary... suspendus à la décision de la centrale électorale".

Le président Joseph Kabila, qui ne pouvait pas se représenter, a désigné l'ex-ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat de la coalition au pouvoir Front commun du Congo (FCC).

Depuis la désignation du "dauphin", les partisans de M. Kabila multiplient les hommages envers leur leader, avec par exemple de grandes affiches du président débout, le drapeau congolais sous la main, sous le slogan: "Respect de la Constitution. Joseph Kabila: il a dit, il a fait".

Le deuxième et dernier mandat du président a pris fin le 20 décembre 2016. Les élections ont été reportées deux fois.

AFP

Ses derniers articles: Finale de la Ligue des champions d'Afrique: le Wydad de Casablanca ne renonce pas  Olympisme: Paris et Dakar s'associent pour les JO-2024 et ceux de la jeunesse en 2022  Algérie: après l'annonce d'une élection, l'armée durcit le ton 

candidats

AFP

Tunisie: 26 candidats retenus pour la présidentielle

Tunisie: 26 candidats retenus pour la présidentielle

AFP

Mauritanie: six candidats en campagne pour succéder au président Aziz

Mauritanie: six candidats en campagne pour succéder au président Aziz

AFP

Présidentielle en Mauritanie: Amnesty demande aux candidats de s'engager pour les droits de l'homme

Présidentielle en Mauritanie: Amnesty demande aux candidats de s'engager pour les droits de l'homme

congolais

AFP

Ouganda: les écoliers congolais en première ligne de la lutte contre Ebola

Ouganda: les écoliers congolais en première ligne de la lutte contre Ebola

AFP

Ebola en RDC: les musulmans congolais privés de pèlerinage

Ebola en RDC: les musulmans congolais privés de pèlerinage

AFP

CAN-2019: le foot congolais en débandade

CAN-2019: le foot congolais en débandade

élections

AFP

Niger: le calendrier des élections dévoilé, présidentielle et législatives fin décembre 2020

Niger: le calendrier des élections dévoilé, présidentielle et législatives fin décembre 2020

AFP

RDC: avis de gros temps 6 mois après l'euphorie des élections

RDC: avis de gros temps 6 mois après l'euphorie des élections

AFP

Le Togo tient ses premières élections municipales en plus de trente ans

Le Togo tient ses premières élections municipales en plus de trente ans