mis à jour le

Angola: le corps de Savimbi exhumé pour être enterré dignement

Le corps de Jonas Savimbi, chef historique de la rébellion angolaise Unita tué en 2002, sera exhumé "avant la fin de l'année" pour être enterré "dignement" a annoncé l'actuel chef de l'Unita, devenu un parti politique, à sa sortie d'un entretien avec le président angolais. 

Isaias Samakuva, leader de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola, a assuré avoir "reçu des garanties" du président Joao Lourenço selon lesquelles "les restes" de Savimbi "seraient rendus avant la fin de l'année". 

Seigneur de guerre aussi charismatique que controversé, Savimbi avait été tué au combat lors d'un accrochage avec les forces gouvernementales angolaises le 22 février 2002. Sa mort a mis fin à un conflit qui durait depuis l'indépendance de l'Angola en 1975.

Il avait été enterré le lendemain à Luena (ouest), ville voisine de Lucusse, lieu de sa mort. 

Selon M. Samakuva, le président a promis de "s'engager personnellement".

M. Samakuva avait estimé au début du mois que le fait que le gouvernement privait Savimbi d'être "enterré dignement" était une "preuve éclatante de sa politique d'exclusion" et souligné "l'impérative nécessité d'une véritable réconciliation nationale". 

AFP

Ses derniers articles: Maroc: démission du patron des patrons après de propos sur l'Algérie  Des Algériens dans la rue contre une loi sur les hydrocarbures  Afrique du Sud: la police défile contre les violences faites aux femmes 

corps

AFP

Au Maroc, des proches de naufragés attendent que l'océan leur rende les corps

Au Maroc, des proches de naufragés attendent que l'océan leur rende les corps

AFP

Zimbabwe: le corps de Mugabe transféré dans son village pour son enterrement

Zimbabwe: le corps de Mugabe transféré dans son village pour son enterrement

AFP

Guinée: Alpha Condé parle de référendum, donnant corps au projet de 3e mandat

Guinée: Alpha Condé parle de référendum, donnant corps au projet de 3e mandat