mis à jour le

L'Ethiopie demande

L'Ethiopie a demandé au marathonien Feyisa Lilesa, médaillé d'argent aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, de rentrer dans son pays, en lui promettant même d'être "accueilli en héros" dans une lettre ouverte publiée mardi.

Lilesa, 28 ans, vit en exil aux Etats-Unis, à Flagstaff (Arizona), de sa propre initiative, depuis 2016. A Rio, il avait symboliquement croisé les poignets en passant la ligne d'arrivée du marathon olympique pour protester contre la répression brutale de son ethnie, les Oromos, majoritaires dans le sud du pays.

Le Comité olympique et la fédération d'athlétisme ont cosigné cette lettre ouverte où ils demandent que Lilesa reprenne sa carrière dans et pour son pays.

"L'athlète Feyisa Lilesa a obtenu de très beaux résultats aux Jeux de Rio et dans d'autres compétitions, ce qui a permis au drapeau éthiopien d'être hissé très haut", écrivent-ils dans cette lettre.

"Nous voulons que Lilesa revienne dans son pays natal pour reprendre sa carrière. A son retour, nous sommes prêts à l'accueillir en héros", ajoutent la Fédération et le Comité olympique éthiopiens.

Le geste fort du marathonien, et les photos de cette arrivée très symbolique, avaient fait les gros titres dans le monde entier et attiré l'attention sur certaines opérations brutales du gouvernement contre des manifestants de l'ethnie Oromo, majoritaire dans le pays.

Depuis début avril, et pour la première fois dans l'histoire politique de l'Ethiopie, le Premier ministre est un Oromo, après une succession de chefs de gouvernement tigréens, venus du nord du pays. 

Depuis son arrivée au pouvoir, Abiy Ahmed, titulaire d'un doctorat en "paix et sécurité", a pris des mesures cruciales pour tenter d'apaiser les tensions ethniques, qui durent depuis plusieurs années.

Le Dr Abiy Ahmed a levé l'état d'urgence et libéré des prisonniers politiques, tout en sortant le Front de Libération Oromo de la liste des organisations terroristes. Il a aussi critiqué la brutalité des forces de sécurité et commencé à ouvrir l'espace démocratique.

Il avait déjà été proposé à Lilesa, vainqueur du marathon de Tokyo en 2016, de rentrer dans son pays. Cette dernière offre d'un retour en héros n'a pas encore suscité de réponse de sa part.

AFP

Ses derniers articles: Libye: un fils de l'ex-dictateur libéré, que reste-t-il du clan Kadhafi?  RDC: nouveau massacre de villageois en Ituri, les ADF accusés  Guinée: les putschistes convoquent autoritairement les anciens ministres 

marathon

AFP

Tunisie: journée de vaccination marathon pour tenter de répondre

Tunisie: journée de vaccination marathon pour tenter de répondre

AFP

Premier marathon de l'histoire du Niger, pour la paix au Sahel

Premier marathon de l'histoire du Niger, pour la paix au Sahel

AFP

Ethiopie: le vice-champion olympique de marathon Lilesa rentré d'exil

Ethiopie: le vice-champion olympique de marathon Lilesa rentré d'exil

olympique

AFP

Dopage: le Sud-Africain Manyonga, vice-champion olympique de la longueur, suspendu 4 ans

Dopage: le Sud-Africain Manyonga, vice-champion olympique de la longueur, suspendu 4 ans

AFP

Médaillée olympique égyptienne d'haltérophilie, Sara Samir fait des émules

Médaillée olympique égyptienne d'haltérophilie, Sara Samir fait des émules

AFP

Kenya: l'ex-athlète Paul Tergat nouveau président d'un Comité olympique dans la tourmente

Kenya: l'ex-athlète Paul Tergat nouveau président d'un Comité olympique dans la tourmente

pays

AFP

Algérie: 19 incendies encore actifs dans le nord du pays

Algérie: 19 incendies encore actifs dans le nord du pays

AFP

Nigeria: grève des médecins du pays le plus peuplé d'Afrique

Nigeria: grève des médecins du pays le plus peuplé d'Afrique

AFP

Afrique du Sud : violences et pillages en pays zoulou et

Afrique du Sud : violences et pillages en pays zoulou et