SlateAfrique

mis à jour le

Mali - La fusion entre le MNLA et Ansar Dine n'aura pas lieu

Dans un communiqué de son bureau politique et du bureau exécutif, que s’est procuré RFI, le mouvement indépendantiste des rebelles touaregs MNLA signifie son rejet catégorique de l'accord signé le 26 mai avec les islamistes armés d'Ansar Dine à Gao, au nord du Mali.

En cause, la promotion d’un islamisme radical incompatible avec les valeurs de laïcité prônée par le mouvement rebelle touareg.

Au micro de RFI, Hamma Ag Mahmoud, membre du bureau politique du MNLA, explique cette rupture précoce:

«Cet accord était destiné à l’origine à ramener un peu à la raison Iyad (Ag Ghali, chef d’Ansar Dine). Il n’était absolument pas question de nous faire perdre notre âme en nous liant avec lui.

C’était une stratégie momentanée, mais à notre grand étonnement, Iyad a poussé les enchères et aujourd’hui nous sommes au regret de dire que nous mettons totalement fin à cet accord.

Ansar Dine veut appliquer la charia et nous sommes un mouvement laïque, il n’a jamais été question d’un mouvement intégriste.»

En effet, depuis l’annonce de la signature de l’accord, la communauté touareg dans les zones occupées de Gao et Tombouctou s'est mobilisée pour dénoncer un pacte intolérable.

L’Etat islamique indépendant de l’Azawad fondé sur le Coran et régi par la charia ne devrait donc pas voir le jour.

Le responsable du MNLA reconnaît que cette décision risque de leur coûter cher et de les marginaliser.

«Tout le monde parle de lutter contre Aqmi, contre l’islamisme (…) Nous sommes les seuls à pouvoir combattre l’islamisme dans cette région, nous savons le faire, mais personne ne répond à notre appel.»

Un cadre du MNLA basé à Gao explique la stratégie momentanée dont parle Ag Mahmoud:

«En se rapprochant d'Ansar Dine, on voulait éviter à des jeunes de chez nous d'aller se perdre chez Aqmi, mais finalement nous avons été floués.»

A présent, au MNLA, la crainte est grande de voir les jeunes touareg aller grossir les rangs d’Ansar Dine qui s’impose comme le véritable maître du Nord-Mali.

Lu sur RFI

A lire aussi

Allons enfants de l’Azawad…

Mali: Peut-on encore négocier avec la rébellion touareg?

Mali: pourquoi les rebelles touareg et les islamistes font alliance

Mali - Les rebelles touareg scellent un mariage de raison entre islamistes et laïcs