SlateAfrique

mis à jour le

Aïcha Kadhafi chercherait refuge auprès de Mohammed VI

«Aïcha Kadhafi, réfugiée en Algérie avec une partie de sa famille depuis août, chercherait à obtenir l'asile au Maroc» révèle la lettre Maghreb Confidentiel (payant).

Depuis le déclenchement de la révolution libyenne et bien après la mise à mort du Guide Libyen, le royaume chérifien a toujours fait montre d’une mansuétude pour le clan Kadhafi.

De nombreux partisans de l’ancien chef d’Etat libyen y ont trouvé refuge.

«Affublé d’une réputation de terre d’accueil hospitalière, une tradition chère au royaume chérifien, le Maroc est le pays qui arrive en tête des destinations préférées des pro-kadhafi» affirmait il y a quelques mois déjà Maghreb Confidentiel.

Plusieurs proches du Colonel déchu s’étaient réfugiés au Niger, mais ce pays n’a été qu’une étape avant la destination finale pour certains d’entre eux qui est le Maroc.

Ces informations ont été révélées par des kadhafistes en fuite après avoir été arrêtés par l’armée nigérienne dans le massif de l’Air, à deux pas de la frontière algérienne. 

«Le Maroc est le pays maghrébin le plus éloigné de la Libye ce qui serait un avantage pour ces déserteurs» selon Jeune Afrique.

Dès le 7 septembre 2011, le commandant Khouildi Hamidi, très proche de Kadhafi —il était son coordinateur du renseignement—, avait été arrêté à l’aéroport de Tunis-Carthage alors qu’il s’apprêtait à prendre un vol à destination de Casablanca.

Khouildi Hamidi, son fils Khaled, et plusieurs de ses collaborateurs se sont vus octroyer un droit de séjour au Maroc, au grand dam du CNT (Conseil national de Transition). 

«Si le commandant Khouildi Hamidi et sa famille semblent s'être effacés —ce dernier aurait trouvé refuge au Venezuela et son fils Khaled serait toujours au Maroc—, d'autres proches de Kadhafi s'agitent» rapportait Maghreb Confidentiel.

Aujourd’hui, il semblerait que Aïcha Kadhafi tenterait de rallier le Maroc après des contacts assidus avec la famille Hamidi et négocierait son transfert d’Alger vers Rabat avec des émissaires du roi du Maroc qui auraient lourdement insisté sur sa discrétion une fois accueillie en terre chérifienne. Jusqu’ici, la fille de Mouammar Kadhafi s’était illustrée par ses sorties médiatiques intempestives provoquant l’ire de ses hôtes algériens.

Saura-t-elle retenir sa langue sous les ors des palais marocains?

Ces dernières années, la famille royale marocaine entretenait des relations très amicales avec le clan Kadhafi après avoir fait table rase du passé conflictuel entre les deux régimes que tout oppose sur le papier.

Il y a six ans, l'épouse du roi Mohammed VI, la princesse Salma avait été conviée aux noces fastueuses de la fille de l'ex-dictateur lybien, comme le montre cette vidéo privée de la cérémonie rendue publique dans les médias marocains au plus fort des révolutions arabes.

L’éventualité de la venue de Aïcha Kadhafi au Maroc pourrait par ailleurs créer des remous entre Rabat et le CNT libyen bien que leurs liens soient d’abord emprunt d’un pragmatisme à toute épreuve . 

Lu sur Maghreb Confidentiel

A lire aussi

Aïcha Kadhafi fait de la résistance

Aïcha Kadhafi, «Jeanne d'arc du désert»?

Aïcha Kadhafi, future patronne d'une chaîne de télévision?

Aïcha Kadhafi va-t-elle rejoindre Hugo Chavez?

Aïcha Kadhafi, une invitée qui embarrasse l'Algérie