mis à jour le

Niger: le choléra tue 13 personnes dans la région de Maradi

Une épidémie de choléra a tué 13 personnes, sur un millier de malades recensés, dans la région de Maradi, la capitale économique du Niger, ont annoncé samedi l'ONU et les autorités.

Les malades, dont une cinquantaine ont été recensés jusque dans des quartiers de la ville de Maradi, sont des enfants âgés de 1 à 15 ans, selon l'ONU. 

"Les trois premiers cas ont été admis au Centre de santé intégré de N'Yelwa dans la nuit du 4 au 5 juillet 2018, en provenance de Jibiya, au Nigeria voisin. Au 7 août, 993 cas ont été enregistrés, pour 13 décès", selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU de Niamey.

La "riposte rapide" du gouvernement "avec l'appui de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Unicef, de MSF-France et de la coopération italienne, a permis de "circonscrire" l'épidémie, affirmé Iliassou Maïnassara, le ministre nigérien de la Santé sur des médias locaux. 

"La situation est sous contrôle et on accentue la surveillance stricte", a assuré le ministre qui s'est déjà rendu à Madarounfa, une préfecture nigérienne proche du Nigeria "d'où proviennent 90% des malades".

Des experts redoutent cependant une flambée de cette maladie très contagieuse, en raison de inondations liées à de fortes pluies dans la zone infectée. 

choléra

AFP

Douze morts du choléra dans le nord-est du Nigeria

Douze morts du choléra dans le nord-est du Nigeria

AFP

Choléra en RDC: stabilisation de la situation

Choléra en RDC: stabilisation de la situation

AFP

Kinshasa: mobilisation face

Kinshasa: mobilisation face

Maradi

SOS

Le trafic d'enfants, l'autre plaie du Niger

Le trafic d'enfants, l'autre plaie du Niger

région

AFP

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

Sahara: l'émissaire de l'ONU entame

AFP

Cameroun: un soldat tué dans la région anglophone du Nord-Ouest

Cameroun: un soldat tué dans la région anglophone du Nord-Ouest

AFP

Le Nigeria, au coeur de la circulation d'armes illégales dans une région instable

Le Nigeria, au coeur de la circulation d'armes illégales dans une région instable