SlateAfrique

mis à jour le

Burundi - Lydia Nsekera, la «Madame Thatcher du football» à la Fifa

«C’est un grand honneur pour l’Afrique et surtout pour mon pays», a déclaré Lydia Nsekera à la BBC.

Après sa cooptation le 24 mai à Budapest, entérinée par Sepp Blatter, le président de la Fédération internationale de football association (Fifa), Lydia Nsekera siège désormais au comité exécutif de la Fifa. Elle accède ainsi au saint des saints du ballon rond et devient la première femme au comité exécutif de la Fifa.

La nomination d’une femme parmi les dirigeants de l’instance suprême du football mondial se sera fait attendre quelques 108 ans, depuis la création de la Fifa en 1904.

«C'est une chose très positive, surtout pour les femmes fans de football», s'est-elle réjouie au micro de la BBC.

Lydia Nsekera n’a rien d’une novice en matière de football. Elle préside la Fédération de football du Burundi ce qui fait d’elle l’un des membres du cercle très fermé des deux seules femmes ayant jamais dirigé une fédération nationale de football en Afrique avec la Libérienne Izetta Wesley selon la BBC.

Une carrière internationale s’ouvre pour Nsekera dans le monde presque exclusivement masculin du football.

Célèbre pour sa forte personnalité —au point qu’on la surnomme parfois la «Madame Thatcher du football burundais»—, elle était déjà active dans le comité de la Fifa pour le football féminin. Sa mission dans l’instance dirigeante sera essentiellement de développer le football féminin.

Ce n’est pas la première fois que Nsekera doit chausser les crampons de la promotion du football féminin. Elle a beaucoup œuvré pour inciter les femmes du Burundi à pratiquer ce sport. Dans les années 1990, en tant que présidente de la Commission nationale du football féminin, elle a mis en place des équipes féminines à Bujumbara et a créé un championnat de football uniquement dédié aux femmes.

Nsekera a un an pour oeuvrer dans une même direction afin de féminiser le monde du ballon rond.

Lu sur BBC

A lire aussi

Feu vert pour le football en hijab

En Afrique, le foot féminin sort de l'ombre

Maroc - Les footballeuses américaines transmettent leur savoir-faire au Maghreb

Pourquoi les équipes africaines de football ont des noms d'animaux?