SlateAfrique

mis à jour le

Le Malawi change (encore) de drapeau

C’était une promesse de la nouvelle présidente du Malawi, Joyce Banda, lors du discours à la nation qu’elle avait prononcé le jour de son investiture: le drapeau original de l’indépendance du pays sera rétabli.

C'est désormais chose faite, car le parlement vient de voter à la majorité la réhabilitation de l'ancien drapeau qui devient donc... le nouveau, rapporte le Guardian

Réhabilitation car en 2010, l’ancien président Bingu wa Mutharika et son parti des démocrates progressistes avaient décidé de changer le drapeau, sans aucune consultation préalable profitant de sa majorité au parlement.

Selon le journal malawien Nyasa Times, cette démarche aurait couté près de 8 millions d'euros au pays alors même qu’il fait partie des nations plus pauvres du continent.

Une somme qui s'explique par le fait que tous les drapeaux officiels ont dû être modifiés: des drapeaux sur les bâtiments administratifs aux tampons qui accompagnent les signatures officielles. 

Les raisons du changement de 2010, ne sont pas très claires. 

Citant une source anonyme, le quotidien Nyasa Times explique qu'a l'époque, la décision était un caprice du président. 

«Bingu a changé le drapeau, pas parce que c'est important, mais parce qu'il voulait qu'on se rappelle de lui comme celui qui a changé le drapeau», explique-t-elle

La différence entre les deux drapeaux?

Celui de 2010 affiche un soleil blanc et entier. Il devait symboliser la promesse d’un développement prospère. Pour le président Mutharika qui est resté au pouvoir pendant 8 ans et qui est decedé en avril, le pays ne pouvait plus rester «à l'aube» en 2010 comme il l'était en 1964. 

Les bandes de couleurs apparaissent dans l'ordre suivant: rouge, noir et vert.

Wikicommons/User:Skopp

Celui de l’indépendance, qui avait été choisi en 1964, présente un soleil rouge se levant sur un fond doté de trois bandes de couleurs qui apparaissent dans l’ordre suivant : noir, rouge et vert.

Wikicommons/User:Phlegmatic

Interrogé par le Guardian, le président du parlement, Henry Phoya a expliqué que le drapeau de l'indépendance était un symbole sacré du pays. 

«Le changer était une attaque injuste contre le sens de la nation de ce pays, une attaque contre un symbole que les Malawiens affectionnaient tout particulierement et avec passion», a-t-il declaré.

La question qui reste en suspens, c'est combien va coûter ce nouveau changement? 

Lu sur Guardian

A lire aussi

Malawi - La présidente Joyce Banda se démarque sur l'homosexualité

Les révolutions arabes en pannes de nouveaux drapeaux

Ces drapeaux africains qui célèbrent l'élection du président français

Malawi - Joyce Banda, la femme qui prend le pouvoir