SlateAfrique

mis à jour le

Mali - Les rebelles islamistes fouettent les fumeurs

Tombée depuis le 1er avril aux mains des rebelles islamistes touareg, la ville de Tombouctou, au nord du Mali, vit depuis cette date sous le joug des groupes armés et de leur loi.

Désormais, ce sont les fumeurs qui sont visés. Les islamistes auraient été vus en train de fouetter de jeunes fumeurs dans la ville, raconte l’AFP.

La scène se serait passée après que les islamises aient détruit le monument des Martyrs de la ville —tout un symbole pour les Maliens car ce genre de monument est érigé dans chaque ville pour rendre hommage aux victimes de la lutte contre la dictature en 1991.

A Tombouctou mais aussi Gao et Kidal, au nord du Mali, les rebelles prennent le pouvoir petit à petit.

Récemment à Gao, les habitants s’étaient rebellés contre l’occupation islamiste qui interdisait notamment aux jeunes de jouer au foot ou bien de regarder la télévision. En vain. 

Quelques jours plus tôt, l’ONG Amnesty International revenait sur cinq mois de crise au Mali et confirmait l’imposition des règles islamiques aux habitants de la région: débits de boissons alcoolisées fermées, femmes obligées de porter le voile, interdiction de la musique autre que religieuse. Et pour se faire respecter, les rebelles n’hésitent pas à utiliser la violence.

Va-t-on vers une imposition totale de la charia au Nord Mali? C’est en tout cas une revendication affichée par Aqmi d’après une vidéo postée sur le site arabophone Sahara Media.

Dans cet enregistrement de 12 minutes, c’est Adbelmalek Droukdel, le présumé chef d’Aqmi qui apparait pour notamment féliciter «ses combattants».

Il appelle surtout à une imposition «graduelle» de la charia dans le nord du pays.

«L'imposition de la charia ne doit pas seulement être limitée à la juste punition des gens, c'est beaucoup plus large que cela. Sachez que c'est une erreur d'imposer toutes les règles de l'islam d'un seul coup », a-t-il déclaré selon l’AFP.

Lu sur AFP

A lire aussi

Mali – La menace d’un effondrement de l’Etat

Mali – Les jeunes de Gao se révoltent contre les islamistes

Mali – Pourquoi les islamistes profanent les saints de Tombouctou