SlateAfrique

mis à jour le

Paris confirme la présence du président malien en France


Le président malien par intérim Dioncounda Traoré, le 9 mai 2012 à Bamako AFP/Archives Habibou Kouyaté

La France a confirmé jeudi la présence sur son territoire du président malien de transition, Dioncounda Traoré, "pour une visite privée", précisant qu'"aucune rencontre officielle n'est prévue".

"Le président Dioncounda Traoré a décidé de se rendre quelques jours en France pour une visite privée. Comme l'a indiqué le porte-parole du gouvernement malien, cela lui permet ainsi de se rendre à un rendez-vous médical prévu de longue date. Il regagnera ultérieurement le Mali", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero.

"S'agissant d'une visite privée, aucune rencontre officielle n'est prévue", a ajoute le porte-parole lors d'un point de presse.

Dioncounda Traoré, 70 ans, a quitté mercredi Bamako, quelques heures après la désignation unilatérale par les partisans du capitaine Amadou Haya Sanogo, chef des auteurs du coup d'Etat du 22 mars, comme "président de la transition".

Il avait été frappé lundi par des manifestants favorables aux putschistes et brièvement hospitalisé. Il avait été investi pour une durée d'un an à la suite d'un accord entre lui-même, le capitaine Sanogo, et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

La confusion qui règne à Bamako continue de profiter aux groupes armés, dominés par des islamistes dont Ansar Dine (Défenseur de l'islam) et d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui sont en train d'asseoir leur emprise sur le nord du Mali. Ils occupent cette zone depuis près de deux mois avec d'autres mouvements, dont la rébellion touareg.