SlateAfrique

mis à jour le

Les avocats de Nafissatou Diallo sortent leur joker contre DSK

Dans le ping pong judiciaire qui l’oppose à Nafissatou Diallo, c’est à nouveau Dominique Strauss-Khan (DSK) qui doit jouer une balle difficile.

Le 14 mai dernier, il a porté plainte contre Nafissatou Diallo, accusant la femme de chambre d'avoir «délibérément et intentionnellement» menti aux forces de l'ordre.

La réaction de la partie adverse ne s’est pas faite attendre.

Les avocats de la femme de chambre d’origine guinéenne ont ajouté mardi 22 mai un nouveau chef d'accusation dans la plainte au civil déposée à l'encontre de l'ancien directeur général du FMI, indique Reuters.

Ils ont décidé de s'appuyer sur une loi new-yorkaise concernant les violences basées sur le genre. Créée en 2000, elle a été très rarement invoquée depuis.

«L'accusé a commis un délit de violence contre la plaignante parce que cette dernière est une femme et, en partie du moins, parce qu'il éprouve de l'animosité envers les femmes», mentionne la plainte amendée déposée devant un tribunal du Bronx.

Si les poursuites au pénal contre DSK ont été abandonnées en août dernier, le classement sans suite réclamé dans la plainte au civil déposée par Nafissatou Diallo a été lui rejeté, début mai, par le juge de la Cour suprême du Bronx Douglas McKeon.

La plainte au civil constitue l'ultime possibilité pour Nafissatou Diallo de faire établir en justice la responsabilité de Dominique Strauss-Kahn, ajoute encore Reuters.

Lu sur Reuters

Que devient Nafissatou Diallo?

Affaire DSK-Diallo: les deux camps fourbissent leurs armes pour le procès au civil

Et si Nafissatou avait été blonde aux yeux bleus