SlateAfrique

mis à jour le

Nigeria - Le Congrès américain déclare Boko Haram ennemi des Etats-Unis

Le Congrès américain fait pression sur l’administration du président Obama pour inscrire Boko Haram sur la liste des organisations terroristes étrangères, indique Reuters.

Scott Brown, le sénateur républicain du Massachusetts, a écrit dans ce sens à la secrétaire d'État Hillary Clinton, la chef de la diplomatie américaine, la pressant de désigner la secte islamiste, liée à 700 assassinats au Nigeria au cours des 18 derniers mois, comme une organisation terroriste en vertu de la loi américaine.

Dimanche 20 mai, deux membres de la Chambre des représentants des États-Unis, Peter King et Patrick Meehan, ont publié une lettre envoyée à Clinton.

Manière de dénoncer les lenteurs administratives sur ​​la question.

Les membres du Congrès ont suggéré que, en ne procédant rapidement pas à cette qualification, le département d’Etat prive les États-Unis des «outils dont ils ont besoin pour lutter contre une organisation terroriste affiliée al-Qaida».

«Dix ans après le 11 septembre, nous ne pouvons pas nous permettre des cloisonnements bureaucratiques et des batailles intestines inter-agences qui nous empêchent de protéger le territoire américain et les intérêts américains dans le monde», ont-ils averti.

La lettre donne le détail des violences perpétrées par Boko Haram ces dernières années, y compris l'explosion de décembre 2010 ayant fait 80 morts et celle d'août 2011 au siège des Nations Unies à Abuja, capitale fédérale du Nigeria, dans lequel 23 personnes ont trouvé la mort.

Les deux représentants du peuple américain s'appuient sur un rapport du ministère de la Justice.

Ce rapport avertit la secrétaire d'État que les Etats-Unis ne devraient pas «sous-estimer la menace potentielle que Boko Haram pose pour les intérêts américains à l'étranger et le pays», notant qu'il «a tissé des liens» avec d'autres groupes militants qui menacent les intérêts occidentaux.

Un haut fonctionnaire du Département d’Etat américain a confié à Reuters que le ministère procède en ce moment à une analyse approfondie avant d'ajouter Boko Haram à la liste des organisations terroristes étrangères. Il s'est défendu des accusations de lenteur.

Selon un membre de la Sécurité nationale américaine, bien que la plupart des rapports indiquent que les activités de Boko Haram sont «portées vers l'intérieur», il y a de plus en plus de preuves que les terroristes «n'aiment pas le Kenya» et que leurs attaques deviennent de plus en plus violentes .

Lu sur Reuters

A lire aussi

Pourquoi il faut avoir peur de Boko Haram

Nigeria - Boko Haram livre la liste des médias qu'il menace (VIDEO)

Nigeria - Boko Haram attaque les médias à la bombe

Nigeria - Boko Haram planifierait des attaques contre la capitale fédérale

Nigeria - Le chef de Boko Haram continue la lutte à visage découvert (VIDEO)

Nigeria - La vidéo qui appelle à tuer «tous ceux qui sont contre l'islam»