SlateAfrique

mis à jour le

Comores - Mayotte, la frontière française la plus périlleuse?

Au large de l'île de Mayotte, dans le canal du Mozambique, à l'ouest de l'Océan indien, ce genre de drame humain est fréquent mais très largement ignoré.

Le 19 mai, une embarcation de migrants venue de l’île d’Anjouan, de l'Union des Comores, a fait naufrage près de Mayotte, île soeur sous la tutelle française.

Cinq personnes sont mortes dont 3 nourissons et une quinzaine d'autres sont encore disparues. Un bilan lourd, avec seulement 19 personnes rescapées. 

C’est une équipe de plongeurs sous-marins, partis le 20 mai d’un hôtel de Mayotte, qui a révélé cet accident. Les plongeurs ont repéré des survivants encore agrippés à leur embarcation de fortune et donné l’alerte, peut-on lire sur le site de la chaîne d'information de Mayotte, La Première.

Olivier Konieczny, marin et moniteur de plongée, fait partie de l'équipe qui a découvert les naufragés: 

«On a récupéré 18 personnesIls étaient en hypothermie avancée, déshydratés, avec des plaies, des jambes cassées», explique-t-il. 

Les équipes de secours s'activent encore pour retrouver des survivants. Un hélicoptère, un bateau Zodiac et une barge auraient été déployés d'après le site d'information réunionais, l'Info.re. Ces moyens font partie du plan Secmar (sécurité en mer) déployé par le ministère français de l'Outre-Mer.

Selon la préfecture de l’île, contacté par l’AFP, les premiers témoignages de survivants indiquent qu'il y avait 43 Anjouanais sur l'embarcation appelé «kwassa- kwassa». Ces petites barques à fond plats qui tiennent leur nom d'une danse congolaise au rythme très saccadé sont très dangereuses et peu stables. 

«Comme toujours, tous les naufragés sont originaires d’Anjouan et tentaient d’entrer en France par cette porte d’entrée que constitue Mayotte à seulement 70km de là», note Clinacoo.re, le journal en ligne de l'ïle la Réunion. 

Pourquoi les Anjouanais sont-ils prêts à risquer leur vie ainsi?

L’île de Mayotte, département français depuis mars 2011 à la suite d'un référendum local, est considéré comme un eldorado pour des milliers de Comoriens qui chaque année tentent d'accéder au territoire français.

Le niveau de vie à Mayotte est beaucoup plus élevé que sur les autres îles de l'archipel des Comores. L'accès au soin notamment est beaucoup plus facile. Deux arguments quit font que l'immigration est massive et encouragée par les quelques 100 kilomètres qui séparent les deux îles. 

Plus de deux cents personnes par an meurent ainsi au large du département français d'après l'ONU et sur les 200.000 habitants de Mayotte, plus de 40% seraient issus de l’immigration. 

En janvier dernier, deux naufrages meurtriers avaient déjà fait 8 morts. 

Lu sur La Première

A lire aussi 

Ces Comoriennes en quête de l'Eldorado à Mayotte

Comores - Un archipel en détresse en raison de pluies diluviennes

Immigration: le grand mensonge européen