mis à jour le

Chacun doit se vacciner, avant que les autorités sanitaires ne s'en chargent, REUTERS/Eduardo Munoz
Chacun doit se vacciner, avant que les autorités sanitaires ne s'en chargent, REUTERS/Eduardo Munoz

Comment expliquer le retour de la rougeole

La globalisation et ses transports internationaux, voilà le principal vecteur qui rend l'éradication de la rougeole difficile. Avant de voyager vers des zones à risque, tout individu devrait se vacciner pour éviter de rapatrier l'épidémie dans des zones où elles n'existent plus.

La technique des empreintes génétiques ne laisse plus place au doute: grâce à elle, les virologues ont démontré qu’avec la réapparition de bouffées épidémiques sur le Vieux Continent les virus rougeoleux circulent aujourd’hui sans entrave entre les pays européens.

Cette circulation ne peut se faire que par l’intermédiaire de personnes infectées (car non vaccinées) présentant ou non les symptômes de la maladie. Mais on a aussi démontré que ces mêmes virus peuvent, de la même manière, traverser l’Atlantique pour  gagner le continent américain où ils provoquent à nouveau des épidémies.

C’est précisément le cas des Etats-Unis. Le pays a d’ores et déjà recensé plusieurs dizaines de cas d’origine européenne dont plus de la moitié d’origine française. Depuis le début de l’année, un millier de cas ont d’autre part été identifiés dans l’ensemble de la région Amérique de l’OMS.

Flambée épidémique meurtrière

Les responsables sanitaires européens observent que tout ceci a  «nécessité la mise en œuvre de mesures de santé publique importantes et coûteuses» comme l’organisation de campagnes de vaccination dans les zones ou des cas sont diagnostiqués et où on tenait la maladie pour éradiquée.

Nul ne peut plus désormais ignorer que les voyages internationaux augmentent le risque d’exposition au virus rougeoleux et de propagation des épidémies. En d’autres termes, partir aujourd’hui d’Europe vers les Amériques mais aussi vers l’Inde ou un pays d’Afrique subsaharienne en n’étant pas (ou mal) vacciné, c’est prendre le risque de déclencher une flambée épidémique meurtrière (notamment chez les jeunes enfants) dans son pays d’accueil.

Chacun doit donc réfléchir à sa propre responsabilité dans ce domaine. Avant que les différentes autorités sanitaires concernées ne s’en chargent.

Jean-Yves Nau (Planète Santé)

À lire aussi

La rougeole pourrait disparaître dès demain mais...

Congo-Brazzaville – La rougeole revient en force

Congo: Qui est responsable des explosions de Brazzaville?

La fuite coûteuse des médecins africains

Du même auteur

Paludisme: deux fois plus de morts qu'annoncé

Sida: mieux vaut circonscrire que guérir?

Paludisme: les vaccins ne sont plus des mirages

Méningite: un fléau africain bientôt sous contrôle?

Jean-Yves Nau

Journaliste et docteur en médecine, Jean-Yves Nau a été en charge des questions de médecine, de biologie et de bioéthique au Monde pendant 30 ans. Il est notamment le co-auteur de «Bioéthique, Avis de tempête».

Ses derniers articles: Ebola: les compagnies aériennes n'écoutent plus l'OMS  Ebola: Après le ZMapp des Etats-Unis, voici le VSV-EBOV canadien  Ebola: on va tester le ZMapp au Liberia 

épidémie

AFP

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

Epidémie de fièvre au Niger: 32 morts depuis fin août

AFP

Centrafrique: une épidémie de choléra fait au moins 10 morts

Centrafrique: une épidémie de choléra fait au moins 10 morts

Epidémie

Pourquoi il ne faut pas comparer le virus Zika à Ebola

Pourquoi il ne faut pas comparer le virus Zika à Ebola

globalisation

MONDIALISATION

Que construisent les BRICS?

Que construisent les BRICS?

rougeole

AFP

Rougeole en RDC: l'ONU débloque 2,4 millions de dollars pour combattre l'épidémie

Rougeole en RDC: l'ONU débloque 2,4 millions de dollars pour combattre l'épidémie

AFP

Le Soudan touché par une vaste épidémie de rougeole

Le Soudan touché par une vaste épidémie de rougeole

AFP

Après Ebola, la rougeole menace de fondre sur le Liberia

Après Ebola, la rougeole menace de fondre sur le Liberia