mis à jour le

Le président érythréen en Ethiopie samedi

Le président érythréen Issaias Afeworki se rendra samedi en Ethiopie dans le cadre du rapprochement historique entre les deux ex-frères ennemis de la Corne de l'Afrique, a annoncé vendredi le gouvernement érythréen.

"Le président Issaias Afeworki conduira une délégation en visite officielle en Ethiopie demain 14 juillet", a tweeté le ministre de l'Information Yemane Gebremeskel.

"Cette visite vise à cimenter/renforcer la démarche de paix et de coopération entreprise par les deux leaders", a-t-il ajouté.

Le président érythréen et le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ont mis fin lundi à deux décennies d'état de guerre entre leurs pays en signant une "déclaration conjointe de paix et de coopération", à l'occasion d'une visite à Asmara de M. Ahmed. 

Les communications par téléphone ont été rétablies entre les deux pays dès dimanche et les liaisons aériennes doivent reprendre mercredi. 

Autrefois façade maritime de l'Éthiopie avec les ports de Massawa et d'Assab, l'Érythrée a déclaré son indépendance en 1993 après avoir chassé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991 au terme de trois décennies de guerre.

Ethiopie

AFP

Côte d'Ivoire: des joueurs bloqués en Ethiopie

Côte d'Ivoire: des joueurs bloqués en Ethiopie

AFP

D'anciens rebelles font un retour triomphal en Ethiopie

D'anciens rebelles font un retour triomphal en Ethiopie

AFP

Erythrée et Ethiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans

Erythrée et Ethiopie rouvrent deux postes-frontières fermés depuis 20 ans

président

AFP

Santé du président du Gabon: l'UA attachée au "strict respect de l'ordre constitutionnel"

Santé du président du Gabon: l'UA attachée au "strict respect de l'ordre constitutionnel"

AFP

Gabon: la Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade

Gabon: la Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade

AFP

Santé du président du Gabon: un "mensonge d'Etat", selon un parti d'opposition

Santé du président du Gabon: un "mensonge d'Etat", selon un parti d'opposition