SlateAfrique

mis à jour le

RDC - Les Anonymous en guerre contre les entreprises qui exploitent le coltan

Les Anonymous viennent à nouveau au secours de l’Afrique, et plus précisément de la République Démocratique du Congo.

Cette fois-ci, c’est une «opération coltan» du nom de ce minerai indispensable à la construction de téléphone mobile qui a été lancée le 10 mai, rapporte le site d’information Owni.fr.

L’organisation de hackers cyber-activistes a attaqué pendant trois jours dès le soir du 11 mai les sites internet de plusieurs entreprises multinationales: Bayer, Samsung, LG et Sony, accusées de nourrir le «trafic du coltan» et donc d’alimenter les conflits armés en RDC.

Et effectivement, en RDC, le coltan est synonyme de conflits. Cet «or gris», est un composant que l'on retrouve dans tous les téléphones portables, les ordinateurs et autres outils électroniques. Son extraction massive et sauvage dans la région du  Nord Kivu, aux frontières de l’Ouganda et du  Rwanda, finance indirectement les rebelles.

Les entreprises multinationales ferment souvent les yeux sur la réalité du terrain.

C’est par une attaque de déni de service, leur action classique, que les anonymous s’en sont pris aux quatre entreprises High Tech. Ils mitraillent les sites web de requêtes pour les rendre inaccessibles pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours.

«L'opération coltan» a été un succès, les sites web ont été indisponibles pendant plusieurs heures.

Pourquoi les Anonymous se sont intéressés au coltan de RDC? Peut être à cause  du regain de tension et de violences dans la région du Nord Kivu depuis fin avril 2012. 

Ce qui est sûr, c'est que les hackers ont voulu dénoncer ces grandes entreprises allemande, japonaise et coréenne qui ne tombent pas sous le coup de la législation américaine qui régule l'extraction de coltan, l'un des quatre «minerais de conflits».

Le Dodd Frank Act entré en vigueur en 2011 oblige les entreprises américaines à prouver que le minerai utilisé par les entreprises ne provient pas de ces zones de conflits.

C’est aussi dans le cadre d’une plus large opération pour la défense de l’environnement que les anonymous inscrivent cette action: l'opération «Green Rights» lancée au printemps 2011.

«Cette méga-opération rassemble des personnes se revendiquant d’Anonymous et faisant des risques environnementaux le dénominateur commun de leurs actions numériques», peut-on lire sur  le site Owni.fr. 

Contacté par Owni, le groupe Bayer a cependant rejeté toute implication dans l’extraction de coltan au Nord Kivu. 

Lu sur Owni.fr

A lire aussi

Les minerais maudits de RDC

RDC - Petition pour un monde sans "guerre de l'Iphone"

RDC- Armée et mutins reprennent les affrontements