SlateAfrique

mis à jour le

Malawi - La présidente Joyce Banda se dresse contre Omar el-Béchir

À peine arrivée au pouvoir, Joyce Banda, la présidente du Malawi, manifeste déjà sa volonté de marquer sa différence avec Bingu wa Mutharika, son prédécesseur dont elle a pris la place après son décès, en avril 2012.

En juillet prochain devra se tenir le 19e sommet de l’Union Africaine (UA) à Lilongwe, la capitale du Malawi. Et Mme Banda est bien décidée à ce que certaines personae non gratae de la scène internationale n’y soient pas conviées, révèle la BBC. Fussent-ils chefs d’État africains en exercice.

C’est bien évidemment du président soudanais Omar el Béchir dont il est question.

Il est le premier président en exercice à être visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) et a toujours réfuté les charges de génocide et crimes de guerre au Darfour qui pèsent contre lui.

Mais la présidente malawite ne compte pas pâtir de cette mauvaise réputation, ni subir d’éventuelles «sanctions économiques» des bailleurs de fonds —qui avaient coupé leurs aides au gouvernement Mutharika en raison de sa dérive autocratique— que la présence de M. Béchir au prochain sommet de l’UA pourrait provoquer.

Selon des propos rapportés par l’agence Reuters et cités par la BBC, Mme Banda aurait fait pression sur les dirigeants africains.

«L’Union Africaine doit prendre position sur Omar el-Béchir. Qu’il nous pardonne, mais nous essayons actuellement de rétablir nos économies.»

Bingu wa Mutharika s’était montré moins regardant envers Omar el Béchir, puisqu’à l’occasion du sommet de l’UA en 2010 à Kampala, en Ouganda, il avait émis de fortes critiques à l’encontre de la CPI et pris la défense du président soudanais.

Pour l'heure, aucune décision n'a été prise en vue du sommet de juillet prochain.

Lu sur BBC

À lire aussi

Le président soudanais en Libye, une visite qui dérange

La CPI, une justice à deux vitesses

La CPI au service d'une dictature naissante ?

Les dix économies africaines qui montent

Mutharika, ou la dérive autoritaire du président du Malawi usé par le pouvoir