SlateAfrique

mis à jour le

Le Malgache qui a porté malheur à Sarkozy

La victoire de François Hollande ne laisse pas de marbre la presse malgache à l’instar de l’Express de Madagascar qui consacre sa une au l’élection présidentielle française du 6 mai 2012.

L’éditorialiste de Madagascar-Tribune.com commente lui abondamment l’événement dont il se réjouit.

S’il rappelle qu’il n’est pas français, qu’il ne vit pas en France et que la politique française ne le concerne pas, Ndimby A. explique pourquoi il se «réjouit de la défaite de Nicolas Sarkozy»:

«dans une perception que je partage avec beaucoup de Malgaches, le Président vaincu symbolise le soutien de la France à Andry Rajoelina, auteur du coup d’état qui a précipité Madagascar dans la crise actuelle.»

Et de poursuivre:

«La victoire de François Hollande venge donc tous les Malgaches écœurés par ce soutien de la France aux ambitions illégales et illégitimes de l’ex-DJ.»

L’auteur ne pardonne pas au locataire de l'Elysée en fin de bail d’avoir reçu dans son Palais Andry Rajoelina le 7 décembre 2011.

Non sans ironie, l’éditorialiste de Madagascar-Tribune.com relève, photos à l’appui, que le président de la transition à Madagascar a un effet dévastateur auprès de ses hôtes étrangers:

«On notera avec amusement que les Chefs d’État qui ont eu l’impudence d’accueillir Andry Rajoelina ont perdu le pouvoir. Mouammar el Khadafi en Libye, Abdoulaye Wade au Sénégal, et donc maintenant Nicolas Sarkozy en France. Et encore, je ne parle pas de Marc Ravalomanana… Il y a donc une main qui semble porter malheur aux dirigeants qui la serrent. Avis aux amateurs…»

Lu sur Madagascar-Tribune.com

A lire aussi

Chroniques d’une catastrophe, les Français hors d’Afrique

La France affiche son soutien au jeune président malgache