SlateAfrique

mis à jour le

Mali - Pourquoi les islamistes profanent les saints de Tombouctou

Les islamistes d’Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) et leur allié du groupe touareg Ansar Dine d’Iyag Ag Ghaly occupent désormais la grande partie du nord du Mali.

Ils auraient même reçus des renforts de djihadistes venus du Maroc, de Tunisie et de Libye.

Maîtres désormais du nord du Mali, les islamistes inquiètent aussi par leurs actes. Outre la charia qu’ils imposent, ils ne veulent pas entendre parler de saints.

Le journal Malijet.com souligne:

«à Tombouctou, les islamistes d’Aqmi et d’Ansar Dine ont profané ce vendredi 4 mai 2012 au matin, le mausolée des saints de la ville. Selon plusieurs témoignages d’habitants, des islamistes armés s’en sont pris tôt dans la journée au mausolée du cheikh Sid Mahmoud ben Amar, un des grands érudits de la ville. Un des croyants qui se rendaient au cimetière a été giflé par les hommes en armes».

La «cité des 333 saints» comme on appelle Tombouctou est classée patrimoine mondial de l’humanité. Elle n’est sans doute pas au bout de ses peines. Car les islamistes prévoient d’autres profanations.

L’Agence de presse Apanews montre bien la position d’impuissance du gouvernement malien qui ne peut que se résigner à constater que «cette violation des monuments funéraires de saints foule au pied les préceptes de l’islam, religion de tolérance, et le respect de la dignité humaine».

Plusieurs autres associations et mouvements politiques ont condamnés ces actes de vandalisme et craignent que les islamistes s’en prennent maintenant aux manuscrits de la fameuse bibliothèque ancienne de la «cité des 333 saints». Pour eux, il n’y a pas de saints qui puissent intercéder entre Dieu et les hommes. Les hommes doivent demander à Dieu directement.

Lu sur Malijet.com, Apanews

A lire aussi

Mali: la peur des islamistes grandit

Mali: Iyad Ag Ghaly, le nouveau maître islamiste du nord

Tombouctou: sachez distinguer le touareg de l’islamiste

Mali - La mythique Tombouctou sous le joug des islamistes

Quand la guerre en Libye amène le chaos au Mali

Tinariwen, la rébellion touarègue en chantant