SlateAfrique

mis à jour le

Maroc - Les jockeys femmes entrent dans l'élite hippique du royaume

Au Maroc, l’évènement était jusqu’ici réservé aux hommes.

La 11e journée internationale du pur-sang arabe, qui se tenait le 4 mai à l’hippodrome de Casablanca-Anfa, regroupe l’élite.

Et cette année une de ses épreuves était réservée aux femmes jockey, une première dans le Royaume.

Cette journée est devenue un incontournable parmi les rassemblements hippiques internationaux. Elle regroupe en effet des animaux de lignée, puissants, performants et élégants.

L'épreuve Sheikha Fatima Bint Mubarak, du nom de l'une des figures de la famille royale d’Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, très réputée pour son engagement dans la cause féminine, a fait courir douze femmes jockeys: onze cavalières amateures et une professionnelle, l'allemande Nina Wagner.

«Elles vont se disputer le ticket qualificatif pour la phase finale d’Abu Dhabi, tenter de gagner des points en prévision de cette finale et d’emporter un “prize money” de 20.000 euros», explique le site d'information La Nouvelle T.

Et de préciser:

«L’épreuve casablancaise est la quatrième étape du championnat S.A Sheikha Fatima Bint Mubarak pour les jockeys femmes, qui en compte dix dans autant de pays, avec l’ultime étape à Abu Dhabi, en novembre prochain.»

L'Allemande Nadine Gratz a été la première à parcourir les 2.000 mètres de la course, et c'est donc elle qui a décroché le ticket pour Abu Dhabi. Aucune Marocaine n'a participé à l'épreuve, puisque Souad Teraf, la seule en lice, était blessée.

Lu sur La Nouvelle T

Maroc, le combat des femmes

En Afrique, le foot féminin sort de l'ombre