SlateAfrique

mis à jour le

Tunisie - Comment Moncef Marzouki a échappé à la folie (VIDEO)

L'un dans le palais de Carthage à Tunis, l’autre dans un manoir en Grande Bretagne où il est assigné en résidence. La technologie fait le reste.

Pour son émission «The World Tomorrow» diffusée sur la télévision russe Russia Today (RT), le célèbre fondateur de Wikileaks Julian Assange a interviewé mardi 1er mai le président tunisien Moncef Marzouki.

L'émission «The World Tomorrow» est une série d'entretiens conduits par Julian Assange avec des personnalités politiques, des penseurs et des révolutionnaires pour débattre du thème: «monde de demain». 

Interrogé sur les Etats-Unis, Marzouki déclare avoir refusé, il y a deux ans, de s’y rendre pour parler des droits de l'homme. Il ne pouvait se rendre dans un pays qui bafoue les droits de l'homme, notamment sur l'île de Guantanamo, explique-t-il.

Le président Marzouki se dit également prêt à accueillir en Tunisie Julian Assange «en cas de problème» car il n’hésite pas à avouer son admiration pour le travail accomplie par Wikileaks.

Jullian Assange attend par ailleurs toujours une décision de la justice britannique sur la demande d’extradition de la justice suédoise dans une affaire d’agressions sexuelles et de viol.

«Une affaire survenue quelque temps après qu'il ait diffusé 77.000 documents confidentiels de l'armée américaine sur la guerre en Afghanistan, en 2010», tient à rappeler le site tunisien Tekiano.

Revenant sur ses années de vie carcérale sous Ben Ali, Moncef Marzouki avoue être passé au bord de la folie.

Durant les quatre mois d’isolement, Moncef Marzouki avait commencé à parler tout seul. Les 4 mois passés derrière les barreaux, tout seul, ont marqué l’actuel président tunisien.

«J’étais fou. Tout seul avec moi-même( …) c’était une terrible expérience. Une sorte de torture psychologique», confie Moncef Marzouki.

Moncef Marzouki tient par ailleurs à rendre hommage à son Premier ministre Hamadi Jebali qui a passé près de 10 ans dans les geôles du régime Ben Ali.

Lu sur Tekiano, Tixup, YouTube

A lire aussi

Moncef Marzouki, le plus caricaturé des Tunisiens

Tunisie - Le président Marzouki veut héberger Bachar Al-Assad

Tunisie - Les jeunes goûtent à la dérision sur Internet

La démocratie tunisienne face à l'intégrisme